Gard : Condamnés pour viol, 2 fugitifs interpellés après plusieurs mois de cavale


Illustration. (photo PATRICK SEEGER/EPA/Newscom/MaxPPP)

Ils s’étaient évadés durant une suspension d’audience à leur procès qui s’est tenu le 10 décembre dernier, devant la cour d’assises du Gard.

Les deux accusés avaient pris la fuite juste avant leur condamnation à 17 ans de réclusion criminelle. Près de trois mois plus tard, la justice les a rattrapés. Samy L. et Jallil C., reconnus coupables de « viol en réunion », ont été interpellés ce mardi dans le Gard.

Les enquêteurs de la Brigade nationale de recherche des fugitifs (BRNF), assistés de la brigade de recherche et d’intervention (BRI) de Montpellier (Hérault) les ont localisés avant de mettre fin à leur cavale. Les deux fugitifs, âgés de 24 et 28 ans, n’étaient pas armés lors de leur interpellation qui s’est déroulée sans violence, a indiqué le procureur de la République de Nîmes Eric Maurel.

Deux mandats d’arrêt

Ils faisaient l’objet de mandats d’arrêt et ont été déferrés et incarcérés immédiatement, relate Le Parisien.

Les deux hommes ont été reconnus coupables du viol en réunion particulièrement violent d’une jeune femme à Milhaud, en août 2014. À leur procès du 10 décembre, ils comparaissaient libres car leur période de détention provisoire avait atteint la limite fixée par la loi.


Des criminels chevronnés

Les accusés ont toujours nié leur crime. La jeune femme victime du viol, qui avait passé une soirée chez l’un d’eux, avait décrit avoir dû pratiquer des actes sexuels sous la contrainte, dans un jacuzzi, et avoir subi des violences.

L’un a été interpellé sur la commune de Caveirac, tandis que l’autre a été arrêté simultanément à Nîmes, alors qu’il travaillait au noir dans un garage. « Ce fut une traque compliquée car les suspects étaient très précautionneux et au fait des méthodes policières », a confié le chef de la BNRF au quotidien francilien.