Gard : Ivre et sous stupéfiants, elle roule 30 km à contresens sur l’autoroute


Une automobiliste a été interceptée après avoir roulé 30 km à contresens sur l'autoroute A9 dans le Gard. (photo Gendarmerie du Gard)

Refusant d’obtempérer aux injonctions des gendarmes, une automobiliste s’est lancée dans une course-poursuite de 30 kilomètres à contresens sur l’autoroute A9. Un acte inconsidéré qui a mis en danger la vie des usagers de la route et des gendarmes.

Le procureur de la République de Nîmes, Eric Maurel, a salué l’« intervention remarquable des gendarmes ». Elle a débuté ce vendredi après que les gendarmes ont reçu des appels inquiétants d’automobilistes.

Ils signalaient avoir croisé une Renault Clio qui circulait à contresens sur l’autoroute A9. Deux personnes se trouvaient à bord du véhicule qui roulait sur l’axe allant vers l’Espagne.

Une course-poursuite à 150 km/h

Une course-poursuite s’est alors engagée avec les gendarmes du peloton autoroutier de Grand-Gallargues (Gard) épaulés par leurs camarades du peloton de surveillance et d’intervention (PSIG) de Vauvert, alors que la conductrice roulait à 150 km/h.

Les militaires sont finalement parvenus à l’intercepter à hauteur de Gallargues le Montueux. Ils ont mis un terme à ses agissements qui auraient pu être dramatiques, une vingtaine de minutes après le premier signalement reçu, rapporte Le Républicain Lorrain.


Drogue et alcool

« La conductrice est dans un état de santé extrêmement dégradé », a indiqué le procureur de la République, ajoutant qu’elle présentait « une forte quantité d’alcool et de stupéfiants » et tenait « des propos délirants ». La conductrice, âgée de 25 ans, et son passager, âgé d’une trentaine d’années, ont été placés en garde à vue.