Gentilly : Les policiers sauvent la vie de deux moutons qui allaient être égorgés dans le jardin d’une maison


Les policiers ont récupéré deux moutons qui ont été confiés à l'association Stéphane Lamart. (DR)

Les policiers sont arrivés à temps et deux moutons ont pu être sauvés. Un homme a été placé en garde à vue.

Les forces de l’ordre ainsi que l’adjoint au maire de Gentilly (Val-de-Marne) se sont dirigés dans la rue Raymond Lefebvre peu avant 16 heures ce dimanche, suite à un signalement. Un mouton était en train d’être égorgé dans le jardin d’une maison et plusieurs personnes se trouvaient sur place.

A leur arrivée, il était déjà trop tard pour cet animal. Il a dû être tué. Les policiers ont ensuite découvert deux autres moutons dans le camion du propriétaire de la maison, qui a été placé en garde à vue au commissariat du Kremlin-Bicêtre. Les autres personnes qui étaient présentes ont été verbalisées pour le non-respect des mesures de confinement.

Par ailleurs, les policiers ont retrouvés des ustensiles dans le jardin : des couteaux mais également des machettes et des haches précise une source policière.

Une association dépose plainte

Les deux animaux vivants ont été récupérés par l’association de défense des animaux Stéphane Lamart. Les personnes présentes « ont expliqué que c’était pour congeler de la viande en vue des fêtes de fin d’année », a expliqué le président de l’association, au Parisien. Ce dernier a déposé plainte pour « sévices graves ou acte de cruauté envers un animal domestique apprivoisé ou captif ».


Stéphane Lamart attend maintenant la décision de justice qui lui permettra de garder les deux moutons définitivement, qui seront ensuite transportés en Normandie, où ils rejoindront une centaine d’autres déjà récupérés.