Gérard Collomb visé par une enquête du parquet national financier pour «détournement de fonds publics»


Gérard Collomb le 5 juillet 2018 à Marseille. (photo Gerard Bottino / shutterstock)

L’ancien ministre de l’Intérieur et actuel maire de Lyon Gérard Collomb fait l’objet d’une enquête préliminaire du parquet national financier (PNF), pour « détournement de fonds publics » révèle le Canard Enchaîné ce mercredi. Un article qui a fait vivement réagir le principal concerné.

Une enquête préliminaire visant Gérard Collomb a été ouverte par le PNF à la suite d’un rapport provisoire de la chambre régionale des comptes d’Auvergne-Rhône-Alpes consacré à la gestion de la ville de Lyon explique le Canard Enchaîné dans son édition de mercredi.

L’enquête a été ouverte pour un « possible détournement de fonds publics » au profit de son ex-compagne, Meriem Nouri. L’ex-ministre de l’Intérieur d’Emmanuel Macron a jugé « intolérable » la diffusion de cet article.

« Je ne peux donc que m’étonner, alors que les conclusions de l’enquête administrative ne sont toujours pas connues, qu’on ait pu diffuser des informations tant inacceptables qu’intolérables et déjà largement propagées », a réagi Gérard Collomb ce mardi soir, cité par plusieurs médias. « Il n’échappera à personne les véritables raisons qui conduisent ceux qui ont pris l’initiative de diffuser de telles informations de m’atteindre à 10 mois des élections municipales », a-t-il poursuivi.

« Je n’ai pas attendu Gérard Collomb pour travailler pour la ville de Lyon »

Gérard Collomb est soupçonné d’avoir « fait bénéficier son ex-compagne de plusieurs emplois municipaux depuis plus de vingt ans », est-il indiqué dans ce rapport. Interrogée par le Canard Enchaîné, l’ex-compagne du maire de Lyon Meriem Nouri a écarté ces soupçons : « Je n’ai pas attendu Gérard Collomb pour travailler pour la ville de Lyon. […] Cela fait trente ans que j’y suis employé. Et je travaille plus qu’il n’en faut ».


Par ailleurs, l’actuel maire de Lyon « confirme que, depuis 1995, Mme Nouri est employée par la ville de Lyon dans différentes fonctions, d’abord comme agent non titulaire de catégorie C puis titularisée comme agent administratif en juin 2005 ».

« De 2005 à 2009, elle est successivement affectée dans deux mairies d’arrondissement puis, à partir de 2009, elle est en charge d’une activité d’accueil et d’information de proximité sur des projets urbains, notamment à la mission Serin puis à la maison du projet Rives de Saône jusqu’à l’été 2015 », a ajouté Gérard Collomb.

Un signalement en novembre 2017 qui a donné lieu a une enquête administrative

« Pour les années suivantes 2015 à 2017, pour lesquelles un signalement a été effectué par sa hiérarchie en novembre 2017, j’ai seulement été informé de ce fait en février 2019 », a-t-il détaillé.

« J’ai aussitôt pris l’initiative de faire diligenter une enquête administrative dont les conclusions seront rendues fin juin et, conformément à l’article 40, j’ai informé le procureur de la République. Depuis début 2018, Mme Nouri a été affectée d’abord dans une bibliothèque municipale puis dans une mairie d’arrondissement où elle travaille actuellement », a poursuivi M. Collomb.