Gers : Deux septuagénaires poignardés à mort à Saint-Caprais, un suspect de 36 ans interpellé


Illustration. (Adobe Stock/Jérôme Aufort)

Deux septuagénaires ont été tués à l’arme blanche ce jeudi dans le petit village de Saint-Caprais, situé dans le Gers. Francis Labedan, un homme de 70 ans et sa voisine Danièle Silendi, 75 ans, ont été retrouvés sans vie en fin d’après-midi. Un homme âgé de 36 ans a été interpellé et placé en garde à vue.

Un double meurtre et de nombreuses questions en suspens. C’est un agriculteur qui a fait la macabre découverte en fin d’après-midi dans le village de Saint-Caprais. Le corps sans vie de Francis Labedan, 70 ans, se trouvait dans un fossé à la sortie du village, et présentait des blessures à l’arme blanche au niveau du thorax explique La Dépêche. Les secours n’ont rien pu faire pour le réanimer.

Un peu plus loin, un second corps a été découvert. Il s’agissait de celui de Danielle Silendi, 75 ans. Elle avait elle aussi été poignardée à mort.

Un voisin dont la maison se situe entre celles des deux victimes, a été interpellé et placé en garde à vue peu après cette terrible découverte. Cet homme âgé de 36 ans aurait eu un différend avec sa voisine la veille du drame, et l’aurait insultée. La mairie avait alors fait un signalement à la gendarmerie. 140 habitants vivent dans ce village et tout le monde se connait.

Une enquête a été ouverte pour déterminer ce qu’il s’est exactement passé. Les motivations du tueur présumé sont pour l’heure inconnues. Les techniciens d’identification criminelle ainsi que le médecin légiste se sont rendus sur place jeudi après-midi, tout comme le procureur de la République, qui n’a pas communiqué concernant cette affaire, à ce stade.

Des personnes « unanimement appréciées »

Francis Labedan et sa voisine Danièle Silendi étaient connus pour « volontiers rendre service et étaient unanimement appréciés » a réagi le maire de Saint-Caprais, Philippe Gineste, à France 3. Danièle Silendi était « une personne très impliquée au sein de sa commune ». Le septuagénaire était l’ex-mari de l’ancienne maire du village.

Selon l’édile, le suspect est connu pour être « spécial, bizarre, lunatique ». Il « ne dit jamais bonjour ou merci ».