Gilets jaunes à Paris : L’IGPN ouvre une enquête après la grave blessure de Jérôme Rodrigues.

Jérome Rodrigues a été blessé au visage et évacué. à l'hôpital. (capture écran Stéphanie Roy Line Press)

Le ministère de l’Intérieur a annoncé l’ouverture d’une enquête par l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) afin de déterminer les circonstances exactes dans lesquelles Jérôme Rodrigues, l’une des figures des Gilets jaunes, a été blessé ce samedi en marge de la manifestation parisienne pour l’Acte XI.


Les images de la grave blessure de Jérôme Rodrigues ont déjà fait le tour des réseaux sociaux. Son œil droit a été sévèrement atteint. Ce proche d’Éric Drouet se trouvait sur la place de la Bastille cet après-midi lorsqu’il a été blessé dans les affrontements avec les forces de l’ordre.

La victime réalisait une vidéo en direct sur Facebook lorsqu’une grenade, qui serait une grenade de désencerclement, a explosé juste devant lui. L’homme a ensuite chuté au sol avant d’être pris en charge par les secours.

Jérôme Rodrigues a été conduit au centre hospitalier national d’ophtalmologie Quinze-Vingt, situé à proximité de la place de la Bastille, où il a été hospitalisé.

L’homme a fait un selfie qu’il a posté sur Facebook, où il est suivi par près de 30 000 personnes, indiquant qu’il allait perdre son œil.

« Le préfet de Police, en accord avec le Ministre de l’Intérieur Christophe Castaner et le secrétaire d’État Laurent Nunez, saisit l’IGPN, afin que soient établies les circonstances dans lesquelles cette blessure est intervenue » annonce la préfecture de Police dans un tweet peu après 18 heures.