Gilets jaunes : «Il faut maintenant dire que lorsqu’on va dans des manifestations violentes, on est complice du pire» affirme Emmanuel Macron.


Emmanuel Macron ( Frederic Legrand - COMEO / Shutterstock)

Le président de la République a évoqué les violents débordements lors des manifestations des Gilets jaunes, face à des élus du Grand Est réunis à l’Élysée dans le cadre d’un débat.


« Il faut maintenant dire que lorsqu’on va dans des manifestations violentes, on est complice du pire » a déclaré Emmanuel Macron ce mardi, appelant par la même occasion à la « clarté » au sujet des manifestations des Gilets jaunes qui dégénèrent.

« C’est un miracle qu’après autant de samedis avec cette violence, il n’y ait eu aucun mort à déplorer de la part des forces de l’ordre » a ajouté le chef de l’État.