Gilets jaunes : Près de 60% des radars automatiques vandalisés.

par Y.C.
Illustration. (photo wikimedia)

Près de 60% des 3200 radars fixes automatiques sur les routes de France, ont été dégradés depuis le 17 novembre dernier, premier jour de la mobilisation des Gilets jaunes a indiqué Christophe Castaner ce jeudi.

« Près de 60% des radars aujourd’hui ont été neutralisés, attaqués, détruits par celles et ceux qui se revendiquent de ce mouvement-là » a annoncé le ministre de l’Intérieur lors d’une conférence de presse à l’issue de ses vœux à la gendarmerie, à Paris.

« J’ai vu sur les réseaux sociaux certains imbéciles s’afficher à côté de radars brûlés. Je ne leur souhaite pas d’être un jour confronté à la réalité d’une mort sur la route » a déclaré peu avant Christophe Castaner, face aux gendarmes.

Par ailleurs, une augmentation de 30% des excès de vitesse a été constatée en décembre. Un grand nombre d’automobilistes pris en infraction par un radar automatique ne seront cependant pas sanctionnés, les appareils étant endommagés.

Le gouvernement rappelle le danger sur la route

Le délégué interministériel à la sécurité routière Emmanuel Barbe a mis en garde face à une augmentation des blessés et des morts sur la route. « Le fait que l’augmentation de la vitesse engendre des accidents, c’est pas une opinion, c’est pas une conviction, c’est une réalité de nature scientifique étayée par plus de 500 études dans le monde » a-t-il expliqué.

« Si vous baissez les vitesses moyennes, vous baissez le nombre des morts et si vous augmentez les vitesses moyennes, vous augmentez le nombre des morts », a ajouté Emmanuel Barbe.