Gironde : Arrêtée après son évasion, une jeune détenue meurt d’une overdose à son retour en prison

Illustration. (PhotoPQR/L'Est Républicain/Maxppp)

Une jeune détenue de 19 ans est décédée d’une overdose à la prison de Gradignan (Gironde) dans la nuit de vendredi à samedi. Elle avait été arrêtée quelques heures plus tôt après avoir violé son régime de semi-liberté. Il s’agirait d’un suicide.

Elle devait réintégrer sa cellule de la prison de Gradignan mais a choisi de violer sa semi-liberté. Cette détenue de 19 ans a été arrêtée chez sa mère à Mont-de-Marsan (Landes) par des policiers municipaux, ce jeudi après-midi, alors qu’elle était considérée comme « évadée » indique une source pénitentiaire, confirmant une information de Sud Ouest.

Elle aurait invectivé les surveillants pénitentiaires alors qu’ils la ramenaient dans sa cellule. La jeune femme aurait alors déclaré qu’elle avait l’intention de mettre fin à ses jours, avant d’absorber plusieurs grammes de cocaïne. Elle a perdu connaissance et malgré les tentatives de réanimations des secours, cette dernière est décédée vers 2 heures du matin.

Enquête ouverte

Une autopsie va être pratiquée lundi afin de déterminer les causes précises de sa mort. L’enquête a été confiée aux policiers de la sûreté départementale de la Gironde.

La défunte avait été condamnée en novembre 2020 pour avoir tenté de s’en prendre violemment à son ex-petit ami avec un couteau et un marteau notamment. Elle avait également été interpellée en avril dernier alors qu’elle se dirigeait au domicile de la même victime, après lui avoir envoyé des menaces de mort. La jeune femme devait sortir de prison en janvier prochain.