Gironde : Ivre et sous cocaïne, le chauffard tue un couple à moto et écope de 5 ans de prison


Le tribunal judiciaire de Bordeaux. (photo Robert Mullan/shutterstock)

Le procès d’un chauffard âgé de 34 ans s’est déroulé au tribunal correctionnel de Bordeaux (Gironde) ce jeudi. Wilfried H, 34 ans, était jugé pour l’homicide involontaire d’un couple qui était à moto, en juin 2020. Il a écopé de cinq ans de prison dont 18 mois de sursis probatoire.

Le choc a été d’une extrême violence et a coûté la vie à Sylvain Lopez, 35 ans, et sa compagne de 25 ans, Pamela Bassri. Un drame qui s’est produit le 20 juin 2020 sur la RD 107, près de la commune du Porge. Le couple circulait à moto lorsqu’il a été percuté par un chauffard qui conduisait ivre, et circulait à plus de 180 km/h. Des traces de cocaïne ont également été retrouvées dans son sang raconte France Bleu. Le mis en cause a pris la fuite avant d’être interpellé par les gendarmes.

Le soir de ce terrible accident, Wilfried H. était à un barbecue chez des amis avec sa copine de l’époque, et avait commencé à boire dès 13 heures. Il avait également pris de la cocaïne vers 17 heures avant de rentrer chez lui dans la soirée. L’homme de 34 ans s’était alors engueulé avec sa petite amie puis était reparti au volant de la voiture de son père, une Skoda Octavia. Lors de l’audience, le prévenu a répété qu’il ne se souvenait pas de cette soirée.

L’accident mortel s’est produit vers 23h30. Le chauffard roulait à pleine vitesse, plein phares. Il a même envoyé une photo de son compteur à 190 km/h, sur Snapchat. Peu après, il a percuté la moto du couple par derrière. Sylvain Lopez et Pamela Bassri ont été projetés à plus de 300 mètres du lieu du choc. Wilfried H. a pris la fuite dans la forêt où il est resté durant près de deux heures. Il sera interpellé plus tard par les gendarmes.

« Je donnerais tout pour les revoir une dernière fois »

Pamela Bassri, décrite par ses proches comme « dynamique, gentille, belle », travaillait en boulangerie en parallèle de ses études d’assistante maternelle. Elle venait de passer son CAP et ne saura jamais qu’elle l’a obtenu. Les résultats sont arrivés après son décès. Son compagnon avec qui elle était en couple depuis cinq ans, Sylvain Lopez, était militaire. Originaire de Côte-d’Or, il était devenu parachutiste spécialisé à 18 ans et avait participé au démantèlement de plusieurs réseaux terroristes. Le trentenaire avait été envoyé à neuf reprises en OPEX (opérations militaires extérieures de la France).

Les proches du couple étaient tous présents lors du procès ce jeudi explique France Bleu. C’est chez le frère de Pamela Bassri que les victimes se trouvaient le soir du drame. « Je me sens tellement coupable, parce que je ne les ai pas retenus pour qu’ils dorment à la maison », a-t-il lâché à la barre, dévasté. « Je donnerais tout pour les revoir une dernière fois. »

« Je crois que je me suis endormi au volant »

L’expertise a révélé que Sylvain Lopez n’a commis aucune erreur de conduite et que sa moto, une Harley-Davidson, était en parfait état. Les explications du prévenu ont été très courte durant l’audience. « Je ne me souviens pas », a-t-il déclaré, ou « je crois que je me suis endormi au volant ». Wilfried H. a présenté ses excuses : « Je sais que ce que j’ai fait est impardonnable (…) Mais en tout cas je veux qu’elles [les familles] entendent mes excuses ».

Jugé pour homicide involontaire aggravé par quatre circonstances, l’alcool, la cocaïne, la vitesse et le délit de fuite, Wilfried H. a été condamné à cinq ans de prison dont 18 mois de sursis probatoire, avec une obligation de soins et l’interdiction de repasser le permis pendant dix ans. Il a déjà passé presque un an en prison, ayant été placé en détention provisoire après son interpellation.