Go-fast : La police judiciaire de Marseille met la main sur 261 kg de cannabis, 12 interpellations


Les policiers ont saisi 261 kg de résine de cannabis. (photo police nationale)

Les fonctionnaires de la police judiciaire de Marseille ont interpellé 12 individus dans le cadre d’une enquête sur un important trafic de drogues.


C’est le résultat de huit mois d’investigations. Les enquêteurs de l’antenne OCRTIS de la DIPJ de Marseille étaient bien renseignés et avaient monté un important dispositif ce jeudi 25 avril, pour intercepter trois suspect à bord de trois véhicules différents : un camion et deux voitures « ouvreuses », une Mercedes Classe A ainsi qu’une Renault Mégane.

Les policiers ont d’abord interpellé les deux conducteurs des deux voitures sur l’autoroute A9. L’un des suspects était muni d’une arme de poing. Les policiers ont ensuite arrêté le chauffeur du camion, à la sortie de l’autoroute.

261 kg de résine de cannabis saisis

Dans le camion, les enquêteurs ont découvert plus de 261 kg de résine de cannabis par ballots de 30 kg chacun. Une marchandise qui représente environ 650 000 euros. « Ces revendeurs en grosse quantité n’ont aucun mal à trouver de la clientèle compte tenu de la forte demande », explique un enquêteur à La Provence.

Des perquisitions ont été réalisées au domicile des trois suspects, les policiers ont découvert 2 kg de cocaïne, représentant près de 60 000 euros à la revente.

Neuf interpellations supplémentaires le lendemain

L’opération s’est poursuivie le lendemain dans les Bouches-du-Rhône. Neuf suspects ont été interpellés simultanément à Marseille, à Port-de-Bouc ou encore à Martigues. Des individus qui n’ont pas le « profil de narco-banditisme de cité » selon cette même source. « Nous sommes plus sur des hommes de 30 à 40 ans considérés comme des semi-grossistes ».

Lors des perquisitions réalisées chez les neuf nouveaux interpellés, la somme de 4000 euros en liquide a été saisie, tout comme un fusil à pompe et 4 véhicules.

Dix des suspects ont été présentés à un juge d’instruction d’Aix-en-Provence et trois ont déjà été écroués précise le quotidien.