Grenoble : Plusieurs enquêtes ouvertes après une intervention de police filmée


Une intervention de police à Grenoble a été en partie filmée. (capture écran vidéo @berurier_)

Une vidéo amateur montrant un homme frappé par des policiers lors d’une interpellation, a été diffusée sur les réseaux sociaux ce samedi. La scène s’est déroulée à Grenoble (Isère) ce vendredi soir vers 22h30. Plusieurs enquêtes ont été ouvertes a annoncé le procureur de la République.

Une intervention de police a eu lieu vers 22h30, rue Diderot à Grenoble. Une vidéo qui ne présente pas l’intégralité des faits, qui comporte un montage, a été diffusée sur Twitter ce samedi. On y aperçoit un individu qui chute au sol et qui reçoit des coups de la part des fonctionnaires.

La Direction départementale de la sécurité publique de l’Isère (DDSP 38), citée par Le Dauphiné, a expliqué qu’une patrouille de police a été requise à la suite d’appels faisant état de deux hommes visiblement ivres, vociférants dans la rue. Lors de leur contrôle, l’un des deux hommes a présenté une pièce d’identité. Le second a déclaré se nommer « Adolf Hitler » et se prénommer « Va te faire enculer » explique la DDSP.

Ce dernier aurait repoussé les policiers avant d’attraper le bras d’un fonctionnaire et d’armer son poing serré. C’est à ce moment précis que le policier lui aurait porté un coup au visage, le faisant chuter par terre. Le suspect se serait alors blessé à une arcade sourcilière. Il a ensuite été conduit à l’hôpital par les sapeurs-pompiers.

Trois enquêtes ont été ouvertes

De leur côté, les trois policiers ont déposé plainte. Le procureur de la République de Grenoble Éric Vaillant a précisé en fin de journée ce samedi qu’une enquête avait été ouverte pour outrages contre l’individu interpellé.


Il a par ailleurs annoncé qu’une enquête judiciaire avait également été ouverte à l’encontre des trois policiers, pour violences. Les investigations ont été confiées à la cellule déontologie du commissariat de Grenoble. Une enquête administrative a également été ouverte.

L’homme interpellé puis conduit à l’hôpital, qui est âgé de 37 ans, a quitté le CHU ce samedi matin et n’a pu être entendu par les enquêteurs pour le moment.