Grève du 5 décembre à Paris : 6000 policiers et gendarmes déployés, la présence de 1000 casseurs redoutée


Illustration. (Frederic Legrand - COMEO / Shutterstock)

La préfecture de police a décidé de mettre en place un important dispositif de forces de l’ordre ce jeudi 5 décembre à Paris, pour cette journée de mobilisation nationale contre la réforme des retraites.

La date a été annoncée il y a plusieurs semaines. La préfecture de police redoute de violents incidents dans la capitale en marge de la manifestation contre la réforme des retraites qui doit s’élancer à 13 heures de la gare du Nord (Xe) pour rejoindre la place de la Nation (XIe). Des milliers de manifestants sont attendus.

Lors d’une conférence de presse ce mercredi après-midi, le préfet de police de Paris Didier Lallement a annoncé que 6000 policiers et gendarmes seront déployés dans la capitale demain, dont 180 membres de la brigade de répression de l’action violente motorisée (BRAV-M).

52 unités de forces mobiles (CRS et gendarmes mobiles), ainsi que les effectifs des Brigades anticriminalité (BAC) et des Compagnies d’intervention et de sécurisation (CSI) seront également engagés.

Les commerçants resteront fermés

La préfecture de police craint par ailleurs la présence d’un millier de casseurs dans la capitale. Un black bloc pourrait également s’implanter dans cette manifestation, des appels en ce sens ont été lancés sur les réseaux sociaux.

D’autre part, les autorités ont demandé aux différents commerces se trouvant sur le parcours de la manifestation, de rester fermés ce jeudi « jusqu’à la fin de la manifestation ».