Haut-Rhin : Il séquestre son fils dans le grenier durant quatre mois et l’empêche de manger


Illustration. (Adobe Stock)

Un homme de 39 ans a été séquestré durant des mois dans le grenier par son père à Malmerspach (Haut-Rhin). Il a été privé de nourriture. Le mis en cause de 70 ans doit être déféré au parquet ce samedi.

Il a vécu un horrible calvaire. C’est une intervention de la gendarmerie dans une habitation du petit village de Malmerspach, qui a mis fin à cette situation épouvantable raconte L’Alsace. Mercredi soir, les militaires ont reçu l’appel d’une mère de famille qui demandait de l’aide. Son fils âgé de 39 ans venait de donner un violent coup de poing à son mari de 70 ans.

Lorsque les gendarmes sont arrivés sur place, le sexagénaire n’était plus là. Il avait déjà été pris en charge par les secours et transporté à l’hôpital. Le fils a rapidement reconnu les violences mais l’intervention des militaires a pris un tournant inattendu alors qu’ils conduisaient le trentenaire à l’hôpital, pour s’assurer que son état de santé était compatible avec la garde à vue qui venait de lui être notifiée.

Une maigreur cadavérique

Durant le trajet, l’homme de 39 ans a expliqué aux gendarmes qu’il n’avait que peu mangé ces derniers jours et qu’il ne se sentait pas bien. Le trentenaire a été ausculté par un médecin des urgences de l’hôpital de Mulhouse. Le personnel médical a alors constaté l’état de santé inquiétant de cet homme. Il présentait tous les signes de la malnutrition et souffrait d’une maigreur cadavérique. L’homme a alors expliqué ce qui lui était arrivé.

Ayant perdu son emploi il y a un an, il s’est vu contraint de revenir vivre chez ses parents. Mais son père lui a fait vivre un enfer, estimant qu’il était bon à rien. Le trentenaire a été installé dans le grenier qu’il ne pouvait pas quitter. Il avait aussi interdiction de manger à sa faim et descendait la nuit pour finir les restes. Son père s’en est aperçu et aurait alors fermé la porte du grenier pour ne plus qu’il sorte.

C’est dans ces circonstances que le fils a frappé son père. Ce dernier qui a reçu une éducation extrêmement sévère, ne comprend pas ce qu’on lui reproche aujourd’hui expliquent nos confrères. Les faits relatés auraient duré au moins quatre mois. Le sexagénaire a été placé en garde à vue et doit être déféré au parquet ce samedi. Quant à son fils, il ne sera pas poursuivi pour les violences.