Haute-Garonne : Des gens du voyage squattent son terrain, il les piège avec un immense bloc de béton


Illustration. (PHOTOPQR/LE REPUBLICAIN LORRAIN/MAXPPP)

Le propriétaire du terrain, qui se fait envahir chaque année, leur avait accordé 48 heures pour partir.

De part et d’autre, c’est le sentiment de colère qui domine. Des gens du voyage se sont, une nouvelle fois, installés sans autorisation sur ce terrain privé situé au rond-point de Candie, à Portet-sur-Garonne près de Toulouse en Haute-Garonne.

Le maître des lieux, qui dit en avoir « marre » de cette situation récurrente, leur a laissé 48 heures pour partir. « Ils ne m’ont pas écouté, tant pis pour eux ».

Un bloc de 3 tonnes de béton

De par son expérience, le propriétaire sait qu’il faudrait saisir le tribunal en référé mais « cela prend au moins un mois pour faire appliquer la décision et les faire quitter la place », détaille-t-il à La Dépêche.

Alors il a eu une idée, immédiatement mise en pratique. Lundi, le propriétaire a fait venir une grue géante qui a déposé un immense bloc de béton sur l’unique voie d’accès au terrain. Avec ce bloc de 3 tonnes, il empêche ainsi les caravanes des gens du voyage de sortir de sa propriété.


« Cette fois, ce sont eux qui vont devoir déposer un référé pour que j’enlève mon bloc de béton, et qu’ils puissent repartir », a-t-il déclaré.

Seules les voitures peuvent passer

De leur côté, les squatteurs furieux pris au piège dénoncent une situation dangereuse : « Cette personne est complètement inconsciente. Il y a des enfants en bas âge dans notre groupe. Imaginez qu’ils aient besoin d’être évacués d’urgence. Comment ferons-nous ? » a lancé un représentant de la communauté.

Mais si le bloc de béton empêche les caravanes de sortir, ce n’est pas le cas des voitures qui ont assez d’espace pour quitter le terrain.