Haute-Garonne : Un ado retrouvé errant dans la montagne affirme avoir subi une agression sexuelle


Illustration. (Pixabay)

« On m’a violé » a déclaré l’adolescent lors de ses appels et messages de détresse envoyés en pleine nuit à son ancien éducateur.

Une enquête a été ouverte par le parquet de Saint-Gaudens (Haute-Garonne) pour des faits d’agression sexuelle sur un adolescent de 14 ans. L’agression aurait eu lieu dans un centre de vacances de Cierp-Gaud, dans la nuit du samedi 28 au dimanche 29 décembre dernier.

Vers 3h15 cette nuit-là, un éducateur, qui avait sympathisé avec l’adolescent en 2017 dans le cadre de son travail, a reçu un appel de détresse de sa part. Un appel glaçant.

Comprenant l’urgence, l’éducateur lui dit de s’échapper

Le garçon lui a passé plusieurs appels, a laissé des messages vocaux sur son répondeur et lui a envoyé des SMS.

En pleurs, il disait avoir subi une fellation contrainte de la part d’un responsable du centre de vacances où il passait ses congés de Noël, témoigne l’éducateur auprès de France Bleu, ajoutant qu’on pouvait entendre un homme tambouriner à la porte de la pièce dans laquelle l’adolescent s’était réfugié.


L’éducateur lui a alors dit qu’il fallait s’échapper, et c’est ce qu’a fait l’adolescent. Dans le même temps, l’homme qui se trouvait à Pau a mis une demi-heure pour pouvoir joindre les gendarmes locaux et les aviser du drame qui se tramait dans leur secteur.

Retrouvé en hypothermie dans la montagne

Les gendarmes de Luchon ont retrouvé le garçon de 14 ans à l’aube dans les montagnes, par -5 degrés. Il n’était vêtu que d’un t-shirt et d’un caleçon, et se trouvait dans un état proche de l’hypothermie. Il a été transporté à l’hôpital de Purpan.

Une enquête a été ouverte et des prélèvements effectués. Les résultats seront connus dans un mois. En attendant, l’adolescent a été pris en charge dans un service de pédo-psychiatrie.