Haute-Vienne : Deux policiers sérieusement blessés après une course-poursuite et des violences


Illustration Actu17 ©

Un mineur a été interpellé par la police à Couzeix, près de Limoges (Haute-Vienne) ce mercredi, après une course-poursuite. Il a été écroué à l’issue de sa garde à vue suite aux multiples délits qu’il a commis. Une femme de 21 ans a également été arrêtée pour des violences sur un policier. Deux fonctionnaires sont blessés.

Il a pris de dangereux risques pour échapper aux forces de l’ordre mais a tout de même été interpellé. L’affaire débute par le repérage d’une Peugeot 307 avec trois personnes à son bord, dans le quartier de Beaubreuil à Limoges raconte Le Populaire du Centre.

C’est le centre de supervision urbain de la mairie qui a remarqué le véhicule qui se dirigeait vers un point de deal bien connu des forces de l’ordre. Le conducteur est ensuite filmé alors qu’il entre dans un hall d’immeuble. Il ressort peu après et repart à pleine vitesse. Une patrouille de police qui se trouvait à proximité rattrape la voiture et ordonne au conducteur de s’arrêter. Il refuse et accélère.

Il se réfugie dans un camp de gens du voyage

Le chauffard prend des rond-points en sens inverse et percute des trottoirs. Il arrive ensuite face à un barrage de police mis en place pour le forcer à s’arrêter. Le fuyard fonce et manque de percuter un policier qui se jette sur un trottoir, se blessant. Il continue sa course folle en arrachant des rétroviseurs de voitures en stationnement, puis pénètre dans un camp de gens du voyage à Couzeix.

Les trois occupants prennent la fuite à pied. L’un, âgé de 18 ans, est interpellé rapidement, ainsi que le conducteur qui est mineur. Dans le même temps, une jeune femme de 21 ans fait un croche-pied à un policier qui chute au sol et se blesse. Cette dernière est interpellée à son tour.

7 et 10 jours d’ITT pour les policiers

Les interpellés ont été placés en garde à vue. Le mineur avait une petite quantité de cannabis sur lui. En outre, les deux policiers blessés se sont vus délivrer 7 et 10 jours d’Incapacité totale de travail (ITT) et ont déposé plainte. Trois propriétaires de véhicules dégradés par le fuyard ont eux aussi porté plainte.

La jeune femme interpellée a été remise en liberté. Elle est convoquée au tribunal correctionnel le 29 avril prochain pour être jugée. Quant au chauffard mineur, il a été déféré devant le juge des enfants ce vendredi. Poursuivi pour conduite d’un véhicule sans permis, détention non autorisée de stupéfiants, délit de fuite, violences aggravées et refus d’obtempérer, il a été placé en détention provisoire.