Hérault : Paraplégique depuis sa violente agression, Lorenzo est en réanimation depuis près de 3 mois


Lorenzo (ici avec sa mère) est toujours hospitalisé en réanimation. (DR)

Lorenzo, 19 ans, a été roué de coups sur un parking de Lattes, près de Montpellier (Hérault), le 24 août dernier. Le jeune homme se trouve toujours dans un état grave en réanimation et sa famille fait part de sa colère, réclamant justice.

Paraplégique jusqu’à la poitrine alors que ses bras et ses mains ne fonctionnent plus normalement, Lorenzo est toujours hospitalisé au département anesthésie et réanimation du CHU Lapeyronie de Montpellier. Le jeune homme de 19 ans respire grâce à une trachéotomie et ses poumons ne fonctionnent plus seuls raconte Midi Libre qui a interrogé sa mère, Élise.

Cette dernière a été contrainte d’arrêter de travailler pour s’occuper de son fils qui n’est plus autonome. Sa date de sortie de l’hôpital n’est pas encore connue. « Il a déjà fait cinq infections pulmonaires, il a failli mourir deux fois depuis qu’il est là. Il y a aussi le risque du Covid », explique-t-elle au quotidien.

Après son agression ultra-violente qui s’est déroulée le 24 août dernier, Lorenzo a passé seize jours dans le coma. Le jeune homme de 19 ans a été roué de coups sur le parking de la piscine de Lattes vers 04h30 du matin. Il se trouvait à cet endroit avec trois de ses amis, après en avoir déposé un autre chez lui. Sa mère a été alertée vers 6 heures du matin alors que son fils avait déjà été transporté à l’hôpital. Elle a ensuite découvert qu’il était dans un état grave.

« Ils se sont acharnés à deux sur lui »

« Son ami m’a confié que Lorenzo, alors qu’il était allongé au sol, disait qu’il ne sentait plus son corps, mais qu’on ne l’a pas cru. Comme il n’avait pas de [traces de] coups, pas de sang, la police pensait qu’il était ivre, alors qu’il était déjà en insuffisance respiratoire », détaille Élise à nos confrères. Les amis de Lorenzo qui ont assisté à sa violente agression, ont raconté qu’ils étaient ensemble assis à écouter de la musique sur le parking et que Lorenzo dansait, lorsque deux jeunes individus qui venaient d’une autre soirée sont arrivés. La situation a ensuite dégénéré selon le récit des amis de la victime.


Les deux jeunes ont appelé d’autres amis. Des « renforts » ont alors rappliqué Sept autre personnes selon les éléments de l’enquête donnés par le quotidien, dont trois jeunes filles. « Mon fils a été immédiatement poussé dans un fossé et ils se sont acharnés à deux sur lui. Il y en a un qui lui a donné des coups sur la nuque avec son genou ou son tibia », affirme Élise.

Lorenzo avant son agression. (DR)

Depuis cette agression, la famille du jeune homme vit un cauchemar. Ce dernier a eu notamment quatre cervicales fracturées, notamment la C7 qui a été très endommagée. Sa moelle épinière a également été touchée.

Des suspects remis en liberté

Un juge d’instruction a été chargé de l’enquête. Trois suspects ont été placés en détention provisoire par un juge des libertés et de la détention (JLD), avant d’être remis en liberté sous contrôle judiciaire sur réquisition du parquet, quatre jours plus tard. « C’est écœurant, l’un d’eux a même fêté son anniversaire le lendemain. Je veux que justice soit faite à hauteur de l’état de mon fils. On ne lâchera rien », a prévenu la mère de la victime.

« Pour ma part je suis exténuée, au bout du rouleau, et je ne vous parle pas du reste de la famille. Malgré ça on doit être fort pour arriver à affronter au mieux cette terrible réalité », explique Élise sur Facebook, dans un message posté en début de semaine. « C’est très lourd, on a beau me dire qu’il y aura un après et je n’en doute pas, mais en attendant c’est juste inhumain de voir son fils dans cet état alors qu’il était en pleine santé. Il avait un travail, une vie tranquille et heureuse ».