Homme décapité à Bollène : son petit-fils a été interpellé

Illustration. (photo Arnaud Journois/PhotoPQR/Le Parisien/Maxppp)

L’homme de 37 ans soupçonné d’avoir décapité son grand-père à Bollène dans le Vaucluse, a été interpellé dans la nuit de mercredi à jeudi a annoncé la gendarmerie.

Il était activement recherché depuis mercredi en milieu de journée, après que son grand-père a été retrouvé décapité à son domicile, à Bollène, par des infirmières. Cet homme de 37 ans a été interpellé vers 23h30. « Il a frappé avec insistance à la porte d’un habitant. Trouvant son comportement étrange, ce dernier a contacté la gendarmerie qui est venue l’interpeller », ont indiqué les gendarmes. Une centaine de militaires étaient mobilisés pour effectuer les recherches.

La gendarmerie avait diffusé la photo du suspect de 37 ans en fuite, sur Facebook, en précisant qu’il était « potentiellement dangereux et armé ». Le procureur de la République de Carpentras, Pierre Gagnoud, a évoqué dans la journée « un corps décapité et des lésions thoraciques extrêmement importantes ».

« La piste terroriste est totalement exclue, les enquêteurs privilégiant le cercle familial sur fond de troubles de nature psychiatrique chez l’auteur présumé des faits », a souligné le magistrat.

Une enquête a été ouverte pour « homicide volontaire » et confiée à la brigade de recherche de la gendarmerie d’Orange. Des expertises psychiatriques devront déterminer si le suspect peut être tenu responsable de ses actes.