Il découvre une mygale dans une barquette de raisins achetée au supermarché


Grammostola rosea est une mygale endémique du Chili. (Flickr / Cliff)

Un Néerlandais a eu une drôle de surprise en sortant une barquette de raisins de son réfrigérateur. Il y a découvert une mygale endémique du Chili, pays d’où provient le raisin acheté la veille au supermarché du coin.

Assurément, Bart van den Akker ne regardera plus jamais le raisin comme avant. Cet homme, qui habite à Arnhem aux Pays-Bas, affirme avoir découvert une mygale vivante dans une barquette de raisins qu’il venait de sortir de son réfrigérateur, samedi après-midi.

La barquette y avait été déposée la veille par son épouse qui l’avait achetée au supermarché « Albert Heijn », rapporte le quotidien AD. En faisant son incroyable découverte, Bart van den Akker s’est alors souvenu avec effroi qu’il avait déjà consommé de ce raisin un peu plus tôt dans la journée.

Il a immédiatement fait appel à un voisin amateur d’animaux exotiques, qui a capturé la mygale pour la confier à une boutique spécialisée. Bart van den Akker a contacté le journal local Arnhem pour raconter sa singulière découverte. Les journalistes ont joint la direction de la chaîne de grande distribution « Albert Heijn » qui a fait état de son incompréhension.

Une espèce endémique du Chili

L’enseigne a expliqué que ces fruits sont en provenance du Chili et sont issus de trois exploitations situées près de Santiago, où la récolte et le tri des raisins sont supposés être réalisés manuellement. Elle a évoqué la possibilité que l’araignée se se soit dissimulée dans une grappe avant de passer l’inspection ou qu’elle se soit glissée dans la barquette juste avant sa fermeture.

Les raisins ont ensuite été expédiés d’Amérique du Sud vers l’Europe dans des conteneurs maritimes. « À une température basse d’environ 1 degré », a expliqué Ronald van der Aart, le porte-parole de la chaîne de distribution néerlandaise. Du raisin et un cadeau ont été offerts par l’enseigne à la famille Van den Akker « pour se remettre du choc », a-t-il précisé.

Habituée aux variations de température

Une question subsiste alors : comment une telle mygale a pu survivre à un si long voyage entre le Chili et les Pays-Bas, mais aussi à une nuit passée dans un réfrigérateur ? Il s’avère que cette espèce de mygale vit dans le désert d’Atacama, et qu’elle est habituée à d’importantes variations de températures. Le mystère pourrait être résolu.