Il égorge une adolescente de 17 ans et diffuse les photos de son cadavre sur les réseaux sociaux


Bianca Devins (photo famille) et Brandon Clark (photo Instagram)

Bianca Devins, 17 ans, a été retrouvée morte par la police ce dimanche matin dans l’état de New York (États-Unis). Elle était bien connue notamment sur Instagram sous le pseudo « escty ». Un homme de 21 ans, Brandon Clark, a été arrêté. Il est soupçonné d’avoir égorgé la victime et d’avoir ensuite diffusé des images de son cadavre sur les réseaux sociaux.

L’affaire a choqué les États-Unis. Bianca Devins devait se rendre à un concert à New York accompagné de Brandon Clark, qu’elle avait rencontré sur internet. Les premiers échanges entre ces derniers remonteraient à deux mois, sur Instagram, selon le New-York Times.

Ce dimanche matin, la police d’Utica, la ville d’origine de l’adolescente qui est située dans ce même État, a reçu plusieurs appels et notamment l’un de Brandon Clark. Le jeune homme de 21 ans s’est accusé d’avoir tué Bianca Devins et a annoncé son intention de s’en prendre à lui-même. Les policiers sont rapidement arrivés sur place et ont aperçu le suspect allongé à côté d’un véhicule utilitaire noir.

Le suspect se porte des coups de couteau au cou

Alors qu’ils s’approchaient, Brandon Clark s’est poignardé au cou et s’est pris en photo, parvenant à diffuser les images sur Snapchat. L’homme a été maîtrisé et arrêté. Sous une bâche verte, les forces de l’ordre ont découvert le corps de Bianca Devins, 17 ans. Elle avait été égorgée et presque décapitée.

Des photos du cadavre de la jeune fille sur Instagram et Discord

Les enquêteurs ont ensuite découvert que le tueur présumé avait posté plusieurs photos du cadavre de la victime qui se trouvait alors toujours dans le véhicule, sur son compte Instagram. Un couteau était posé à côté de la jeune fille sans vie. « Je suis désolé Bianca », avait-il écrit en légende d’une des horribles photos.


La police a également constaté que Brandon Clark avait posté des photos de la victime décédée sur la plateforme de discussions Discord, que Bianca Devins avait pour habitude de fréquenter. Dans ses messages, le tueur présumé affirmait être l’auteur du crime, narguant les followers de la jeune fille.

La plateforme Discord a annoncé avoir retiré l’ensemble de ces messages dès lundi matin. Instagram, qui appartient à Facebook, a également supprimé le compte du mis en cause (@yesjuliet).

#RIPBianca

Cependant, des internautes ont diffusé les images du cadavre de l’adolescente sur d’autres comptes de ce même réseau social, entre autres. Des partages qui ont provoqué un véritable tollé aux États-Unis ces dernières heures, alors même que le hashtag #RIPBianca s’est multiplié sur la toile, notamment avec des photos montrant des fleurs dans le but de « noyer » les images du corps sanglant de la jeune fille.

Ces horribles images étaient malheureusement toujours visibles ce mardi après-midi comme nous avons pu le constater. « Nous prenons toutes les mesures pour supprimer ce contenu de nos plateformes », a annoncé Instagram dans un communiqué.

Brandon Clark inculpé

Le tueur présumé a été conduit à l’hôpital dans un état critique mais un porte-parole de la police a annoncé qu’il devrait survivre aux blessures qu’il s’est infligées. Brandon Clark a été inculpé ce lundi soir de « meurtre au deuxième degré », c’est-à-dire du meurtre avec préméditation ou d’autres circonstances considérées comme aggravantes, ce qui équivaut dans ce cas à « assassinat » dans le droit pénal américain. Le mis en cause se trouvait toujours à l’hôpital ce mardi.


« Le sourire de Bianca a égayé nos vies. On se souviendra toujours d’elle comme de notre princesse », a indiqué la famille de la jeune fille qui l’ont décrit comme une « artiste talentueuse » dans un communiqué.

Les enquêteurs cherchent désormais à comprendre le déroulement exact des faits et le mobile de ce crime.