Il n’y a «aucun espoir» de retrouver Emiliano Sala vivant.


Emiliano Sala. (photo @EmilianoSala1)

Malgré de nouvelles recherches ce mercredi, l’avion qui transportait le footballeur argentin Emiliano Sala et son pilote reste introuvable. Cependant, les chances de retrouver l’ex-joueur du FC Nantes et son pilote sont désormais nulles.

C’est une déclaration clair qui ne laisse malheureusement pas de doute. Il n’y a « aucun espoir » de retrouver vivant l’attaquant argentin de 28 ans Emiliano Sala et son pilote, a déclaré ce mercredi soir John Fitzgerald, l’un des responsable des équipes de secouristes à la BBC.

Selon lui, « même la personne la plus en forme » ne pourrait tenir que quelques heures dans l’eau glaciale. « Malheureusement, je ne pense vraiment pas, personnellement, qu’il y ait un espoir. A cette époque de l’année, les conditions sont assez horribles si vous êtes vraiment dans l’eau » a-t-il ajouté.

« La décision de poursuivre les recherches (ou non) sera prise tôt demain matin »

La police de Guernsey, l’une des îles anglo-normandes de la Manche, a annoncé à 17h10 « qu’après d’intensives recherches avec plusieurs avions et un bateau durant les neuf dernières heures, aucune trace de l’avion disparu n’avait été découverte ».

« Les recherches seront bientôt suspendues pour la nuit. La décision de poursuivre les recherches (ou non) sera prise tôt demain matin » précise le communiqué, ne laissant là-aussi qu’un espoir très mince voir nul.


Le footballeur était bien seul avec le pilote

De nouvelles précisions ont été révélées ce mercredi. Emiliano Sala et son pilote étaient bien les seuls occupants du monomoteur Piper PA-46 Malibu affirme 20 minutes.

Ce dernier se nomme Dave Ibbotson a confirmé la police, il est anglais et âgé de 60 ans. L’homme vit dans la banlieue de Leeds. Il est père de trois enfants et ingénieur gazier de profession. Il pilotait des avions pour plusieurs clubs de saut en parachute à travers le pays raconte le quotidien.

Néanmoins, sa présence aux commandes de l’appareil comporte encore des zones d’ombres puisque son nom n’apparaissait pas sur le registre de vol déposé à l’aéroport de Nantes.

Trois hommes sur le tarmac mais seulement deux dans l’avion

Trois personnes ont rejoint le tarmac lundi soir, mais un seul pilote est monté à bord de l’avion immatriculé N264DB. Le registre de vol indique qu’il pourrait s’agir d’un certain Dave Henderson, un pilote très expérimenté. Il n’est pas monté dans l’appareil pour des raisons qui restent pour l’heure inconnues.

Chose sûre : Dave Henderson a posté un message sur Facebook précisant qu’il était bien vivant. Son compte Facebook a depuis été désactivé, sans aucun doute à cause des très nombreux messages qu’il devait recevoir.

Le vol n’était pas organisé par Cardiff City

Emiliano Sala a refusé la proposition de son nouveau club de prendre en charge son aller-retour à Nantes. « Nous avons demandé au joueur s’il voulait que nous prenions des dispositions pour son vol qui, très franchement, aurait été un vol commercial », a déclaré le président du club, Mehmet Dalman.

L’avion appartenait à un célèbre agent de joueur, Willie McKay, selon plusieurs médias français et anglais. L’homme a d’ailleurs facilité à réaliser le transfert du joueur argentin vers Cardiff City.


Des conditions météorologiques « assez classique » et « assez calme »

Les conditions météorologiques lors du vol étaient au moment du vol « assez classique » et « assez calme » a indiqué Météo France à 20 minutes.

« Il y avait des pluies éparses de faible intensité. Un vent de sud-ouest modéré, plutôt favorable à un avion. Il y avait bien un front froid en approche avec des précipitations, mais il n’est arrivé sur zone que plus tard dans la soirée » a précisé l’établissement public français, mettant de côté la possibilité d’une tempête qui aurait perturbé l’avion.