Île d’Oléron : Ils pêchent 40 kg de cocaïne en mer, tentent de les revendre, se font braquer et finissent au tribunal


Illustration. (shutterstock)

Des pêcheurs ont découvert 40 kg de cocaïne en mer et ont décidé de revendre cette drogue. Mais tout ne s’est pas passé comme prévu.

Leur trouvaille était synonyme d’argent mais a viré au cauchemar. Un équipage de quatre pêcheurs de l’Île d’Oléron ainsi que huit autres personnes étaient jugés ce mercredi pour trafic de stupéfiants notamment.

Tout a commencé le 6 juillet 2018 raconte la gendarmerie de Charente-Maritime. Un patron pêcheur et ses trois matelots étaient en mer lorsqu’ils ont remonté 40 kilos de cocaïne dans leurs filets. Ils ont rapidement compris que la drogue avait une certaine valeur et ont décidé de la partager en quatre parts égales. Les marins se sont ensuite lancés à la recherche d’acheteurs.

« Au cours du mois de juillet 2018, un membre de l’entourage du patron pécheur parvient à entrer en contact, grâce à un intermédiaire, avec des acheteurs potentiels », raconte la gendarmerie. « Un premier rendez-vous est fixé le 3 août 2018 à Bourcefranc-le-Chapus pour un échange cocaïne contre argent. Ils sont inexpérimentés dans le « marché de la drogue » et veulent faire affaire avec des délinquants chevronnés qui ont une autre stratégie pour acquérir la marchandise », précise-t-on.

Une vente entre 25 000 et 35 000 euros

Une transaction doit alors avoir lieu pour un montant compris entre 25 000 et 35 000 euros précise Sud-Ouest. Mais les vendeurs sont tombés sur des malfaiteurs qui les ont braqués avec une arme de poing, après s’être emparés du pain de cocaïne. « Des coups de feu sont tirés et ils sont blessés », précise la gendarmerie.


Une enquête a alors été ouverte et confiée à la brigade de recherches de Rochefort. Le parquet de La Rochelle a de son côté ouvert une information judiciaire.

Ils se rendent au domicile du patron pour récupérer le reste de la drogue

L’affaire ne s’arrête pas là. Trois semaines plus tard, les malfaiteurs se sont rendus au domicile du patron pour récupérer les 30 kilos de drogue restants, et ils n’y sont pas allés de main morte. « Sous la menace d’une arme, il est sorti de son lit et se retrouve nu dans son jardin où il a enterré la part de cocaïne qu’il a conservé. Il remet la drogue à ses agresseurs », raconte les militaires.

« Le lendemain, lors d’un autre rendez-vous, sa compagne leur donnera le reste de la cocaïne qu’elle a récupéré auprès des autres pêcheurs », poursuit le récit. Les malfaiteurs ont alors disparu.

Les gendarmes ont « mené de très nombreuses et minutieuses investigations » et tous les protagonistes de cette affaire ont pu être interpellés. Au total, 12 personnes ont été placées en garde à vue entre février et septembre 2019. « Tous sont mis en examen et quatre d’entre eux sont placés en détention provisoire ».

De six mois à quatre ans de prison

Leur procès s’est déroulé ce mercredi au tribunal judiciaire de La Rochelle. L’auteur des coups de feu qui est âgé de 18 ans, a écopé de 4 ans de prison ferme et d’un maintien en détention. Trois des quatre pêcheurs, ainsi qu’un des malfaiteurs, ont vu leur procès renvoyé et seront donc jugés ultérieurement.

Les autres mis en cause, dont font partie les intermédiaires, ont été condamnés à des peines allant de 6 mois de prison avec sursis à 4 ans d’emprisonnement ferme.