Irak : 2 nouveaux Français condamnés à mort pour leur appartenance à l’EI


Illustration. (VOA / wikimedia)

Deux nouveaux Français ont été condamnés à mort ce mardi en Irak. Depuis dimanche, ce sont au total 6 Français qui ont écopé de la peine capitale.

Accusés eux aussi de faire partie du groupe terroriste État islamique (EI), deux nouveaux Français ont été condamnés à mort par la justice irakienne ce mardi.

Brahim Nejara, âgé de 33 ans, est accusé par le renseignement français d’avoir facilité l’envoi de djihadistes vers la Syrie. De son côté, Karam El Harchaoui, qui aura 33 ans ce jeudi, avaient été transférés fin janvier en provenance de Syrie. Ils étaient détenus sur place par une alliance arabo-kurde antijihadistes.

Kévin Gonot, Léonard Lopez et Salim Machou, trois Français arrêtés en Syrie, ont eux aussi été condamnés à mort en Irak ce dimanche.

« Nous multiplions les démarches pour éviter la peine de mort à ces quatre Français »

La France a déjà fait part de sa volonté d’éviter la peine de mort aux Français condamnés en Irak. « Nous multiplions les démarches pour éviter la peine de mort à ces quatre Français », a déclaré Jean-Yves Le Drian sur France Inter ce lundi.