Irak : Un huitième Français condamné à mort pour son appartenance à l’EI


Illustration. (VOA / wikimedia)

Un huitième Français a été condamné à mort en Irak ce dimanche. Pour sa défense, le prévenu a affirmé que ses aveux avaient été obtenus sous la torture. Le tribunal a rejeté ses allégations.

Ce dimanche, Fodil Tahar Aouidate a été condamné à la peine capitale par un tribunal antiterroriste de Bagdad en Irak. Son procès s’est ouvert le 27 mai dernier et vient de trouver son épilogue.

Cet homme de 32 ans a été transféré de Syrie où il était détenu par une force kurde anti-EI, vers l’Irak, au mois de janvier.

Une peine commuée en prison à vie ?

« Il est clair que, pour nos ressortissants pour lesquels la peine de mort sera prononcée, nous demanderons à ce qu’elle soit commuée en prison à perpétuité », a déclaré Emmanuel Macron lors d’une conférence de presse, rapporte France Info.

Tous les condamnés ont 30 jours pour faire appel de leur condamnation.