Isère : Des tirs à la Kalachnikov sur des voitures de la direction de la prison de Varces


Illustration. (©PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP)

Une attaque s’est produite à la maison d’arrêt de Varces (Isère), dans la nuit de lundi à mardi. Un malfaiteur a tiré au fusil d’assaut au niveau du parking de la prison.

Un surveillant de la maison d’arrêt de Varces qui se trouvait dans un mirador a donné l’alerte, ce mardi vers 3 heures du matin. Une Peugeot 308 break blanche venait de pénétrer sur le domaine de la prison, a indiqué Éric Vaillant, procureur de la république de Grenoble, dans un communiqué. Deux individus encagoulés se trouvaient à bord et l’un d’eux en est descendu armé.

Il « a tiré une rafale à l’arme automatique de type Kalachnikov en direction du parking des personnels de direction » a précisé le parquet. Deux véhicules ont eu leurs vitres brisées sous les balles mais aucun blessé n’est heureusement à déplorer.

Une vingtaine de douilles de calibre 5,56 mm

Les gendarmes sont arrivés sur place en une vingtaine de minutes, mais les malfaiteurs avaient pris la fuite. Le procureur de la République de Grenoble a également fait le déplacement. Une Equipe régionale d’intervention et de sécurité (Eris) de l’administration pénitentiaire a été déployée.

Un périmètre de sécurité a été mis en place et les spécialistes de l’Identification criminelle ont procédé aux relevés de traces et indices sur place. « Une vingtaine de douilles de calibre 5,56 ont été retrouvées sur place », a indiqué le magistrat. Aucun autre véhicule n’a été touché par les balles.


Le procureur de la République, qui a rencontré la directrice de la maison d’arrêt Valérie Mousseeff et le colonel Yves Marzin en charge du groupement de gendarmerie de l’Isère, a ouvert une enquête pour « dégradation par moyens dangereux ». Elle a été confiée à la Brigade de recherches de Vif, co-saisie avec la Section de recherches (SR) de Grenoble.

Vers 9 heures, une voiture qui semble correspondre à celle des malfaiteurs a été retrouvée brûlée à La Tronche, relate Le Dauphiné. Stéphane Scotto, le directeur interrégional des services pénitentiaires d’Auvergne Rhône-Alpes s’est rendu à la maison d’arrêt de Varces.