Isère : Un an de prison ferme pour le chasseur qui avait tué un randonneur en 2015


Illustration. (Shutterstock)

Un randonneur âgé de 20 ans avait été tué le 10 octobre 2015 par le tir d’un chasseur sur un sentier à proximité du lac de Freydières, en Isère. Jugé ce mardi par le tribunal correctionnel de Grenoble pour homicide involontaire, le chasseur a été reconnu coupable.


Le jour du drame, un étudiant grenoblois de 20 ans était venu faire une randonnée avec un ami, lorsqu’il a été atteint d’une balle au thorax. La victime est décédée peu après. Le chasseur en cause, Georges V., aujourd’hui âgé de 65 ans, avait ensuite été interpellé et mis en examen.

Pour sa défense, le mis en cause avait expliqué avoir « confondu » la victime « avec un chevreuil » car ce dernier « était habillé en marron ». « J’ai pas tiré si haut » a expliqué le prévenu à la barre, expliquant avoir fait feu en direction d’un talus. Son tir a en fait été dévié a plaidé son avocat.

Un argument réfuté par l’avocat de la fédération de chasse, partie civile au procès.

« Pour vous il est plus important de tirer sur une bestiole que de prendre un minimum de précautions »

« Pour vous il est plus important de tirer sur une bestiole que de prendre un minimum de précautions. Samuel avait 20 ans, encore plein de choses à vivre, maintenant c’est à nous de vivre avec ça », a déclaré le père de la victime à l’audience, cité par France Bleu.

« On aurait aimé des excuses », a ajouté l’avocat de la famille de Samuel, Me Clémentine Robert.

3 ans de prison dont 2 ans avec sursis

Georges V. a été condamné par le tribunal correctionnel de Grenoble à une peine de 3 ans de prison dont 2 ans avec sursis. Une peine assortie d’une interdiction de chasse pendant cinq ans. Par ailleurs, ses 9 fusils de chasse lui ont été confisqués.