Isère : Victorine, 18 ans, a disparu depuis samedi, une enquête ouverte et des recherches en cours


Victorine Dartois, 18 ans, a disparu samedi soir. (photo Facebook)

Une jeune femme de 18 ans est activement recherché par les forces de l’ordre. Victorine Dartois a disparu ce samedi soir à Villefontaine (Isère) et n’a plus donné signe de vie depuis. « Les enquêteurs n’écartent aucune hypothèse » a précisé la procureure de la République de Vienne, Audrey Quey.

Mise à jour 13h15 : Le corps sans vie de Victorine a été découvert à la mi-journée ce lundi.

Les gendarmes de la Section de recherches de Grenoble ont repris cette enquête pour disparition inquiétante, ce lundi matin. Victorine, 18 ans, reste introuvable depuis samedi soir. La jeune femme s’est promenée avec des amis au Village de Marques (des magasins d’outlets, ndlr) samedi et devait rejoindre le domicile familial situé dans le quartier des Fougères à Villefontaine, dans la soirée explique Le Dauphiné. Mais elle n’est jamais arrivée.

Victorine a été aperçue vers 19 heures dans le secteur du stade de la Prairie sur les vidéosurveillances de la ville. Elle devait alors probablement prendre un bus pour remonter aux Fougères indique le quotidien.

Plusieurs battues ont été organisées ce dimanche, notamment aux abords de ce stade, mais aussi de l’étang Saint-Bonnet, de la montée de Vaulx-Milieu, ainsi que dans le reste de la ville, en vain. De nombreux habitants ont participé à ces recherches. Près de 200 personnes ont répondu présent après l’appel lancé sur Facebook par Romane, la sœur de Victorine.


« Il ne s’agit pas d’une fugue, ce n’est absolument pas son genre »

Dimanche matin, elle avait déjà écrit un message sur le réseau social en ajoutant deux photos de sa sœur, étudiante à Lyon 3. « Cette jolie jeune fille de 18 ans qui est ma petite sœur a disparu… Elle était en route pour rentrer à la maison. Le chemin qu’elle parcourt pour rentrer est de St bonnet centre jusqu’aux Fougères à VILLEFONTAINE, le dernier appel qu’elle a passé était au Stade de la prairie à 19h depuis elle ne répond plus aux messages, aux appels… », explique Romane.

« Elle était habillée avec un jean et un pull bien rose nike (sweat), des baskets puma blanche, des grosses boucles d’oreilles « créoles » (les mêmes qu’il y a sur la photo), le petit sac à main blanc présent sur la photo aussi et des lunettes de soleil. Sa taille est de 1m65 », détaille-t-elle. « J’écris ce message avec beaucoup d’émotions et je compte sur vous pour qu’on l’a retrouve en bonne santé. Il ne s’agit pas d’une fugue, ce n’est absolument pas son genre ».

Son téléphone éteint

Les recherches de la gendarmerie ont repris ce lundi matin à l’aide d’un chien. Les militaires demandent aux habitants de ne pas y participer ce lundi, afin que d’éventuelles traces ne soient pas brouillées et que l’animal puisse les suivre. Cette fois, c’est la réserve naturelle de l’étang de Saint-Bonnet qui va être inspectée. Le secteur s’étend sur une cinquantaine d’hectares et se compose notamment d’un étang détaillent nos confrères.

L’équipe cynophile engagée ce dimanche a perdu la trace de la jeune femme à l’entrée du bois situé en prolongement du stade de la Prairie. En outre, plusieurs points d’eau ont déjà été fouillés par des plongeurs, sans résultat. Les enquêteurs n’ont pas pu localiser le téléphone de Victorine qui a été éteint, volontairement ou parce qu’il n’avait plus de batterie.

Le maire de Villefontaine, Patrick Nicole-Williams, s’est également exprimé sur Facebook ce dimanche après-midi au sujet de cette disparition inquiétante : « À cette heure nous sommes toujours sans nouvelles de Victorine. En ce moment difficile j’apporte tout mon soutien à sa famille et à ses proches. La gendarmerie et la police municipale mettent tous les moyens disponibles en œuvre pour retrouver Victorine. Je remercie toutes les personnes qui se sont spontanément mobilisées en nombre pour participer aux recherches ».