Joggeuse de 17 ans disparue en Mayenne : un suspect en garde à vue, le point sur l’enquête

Illustration. (Jose Hernandez/Camera 51/shutterstock)

Une adolescente de 17 ans a disparu en Mayenne lundi après-midi. Cette dernière a quitté le domicile familial vers 16 heures pour faire un jogging, mais n’est jamais rentrée. D’importants moyens de gendarmerie ont été déployés et un suspect a été interpellé. Le point sur l’enquête et les recherches en cours.

Mise à jour 17h45 : La procureur de la République annonce l’ouverture d’une enquête pour « enlèvement et séquestration ».

Près de 200 gendarmes sont toujours à la recherche d’une adolescente âgée de 17 ans qui n’est pas rentrée au domicile ce lundi après-midi, alors qu’elle était partie faire un footing en forêt de Bellebranche, près de Saint-Brice, en Mayenne.

Inquiet, son père est parti à sa recherche et a retrouvé sur son parcours ses écouteurs avec des tâches qui seraient du sang. Il a aussi découvert sa montre et son téléphone. L’homme a donné l’alerte vers 19 heures. Selon France Bleu qui a interrogé des proches de la jeune fille, elle utilisait une application lorsqu’elle faisait son footing, qui diffusait en direct sa localisation et son parcours, sur les réseaux sociaux. Ce lundi après-midi, son trajet se serait stoppé net.

Un suspect ivre de 42 ans

Dans la soirée, un homme a contacté la gendarmerie à plusieurs reprises pour obtenir des informations sur la disparition de la jeune fille indique RTL. Le suspect de 42 ans, connu des services de police pour des faits de droit commun, a été interpellé à son domicile. Il était en état d’ébriété puis a été placé garde à vue différée et en cellule de dégrisement. Le quadragénaire doit être interrogé dans la journée, une fois qu’il ne sera plus alcoolisé. A ce stade, il n’y a pas de lien établi entre le suspect et la disparition de cette jeune fille.

Le dispositif de recherche de la gendarmerie a été porté à 200 militaires en début de journée ce mardi. Plusieurs équipes cynophiles avec des chiens Saint-Hubert sont également mobilisées ainsi qu’un hélicoptère. Les recherches se déroulent sur les communes de Château-Gontier-sur-Mayenne et Saint-Brice.

« Aucune piste n’est écartée » à ce stade

Le parquet a annoncé l’ouverture d’une enquête qui a été confiée à la section de recherches d’Angers et à la brigade de recherches de la compagnie de gendarmerie de Château-Gontier-sur-Mayenne.

La procureure de la République doit tenir une conférence de presse ce mardi à 17 heures au sujet de cette affaire, au tribunal judiciaire de Laval. Pour l’heure, « aucune piste n’est écartée » a indiqué la magistrate.

Le parquet a également demandé aux « personnes souhaitant apporter leur soutien à la famille à ne pas circuler dans la zone de recherches afin de ne pas perturber les investigations ».