La compagne d’Alexandre Benalla travaillait pour LREM et a tenté de le dissimuler aux enquêteurs.


Alexandre Benalla en septembre 2018. (DR)

La compagne d’Alexandre Benalla, Myriam. B., a tenté de dissimuler aux enquêteurs qu’elle était employée par le parti La République en marche (LREM).

S’agit-il d’un nouvel épisode dans l’affaire Benalla ? Selon les informations de 20 minutes Myriam. B. était salariée de la LREM quand l’affaire Benalla a éclaté peu de temps après la manifestation du 1er Mai, où Alexandre Benalla est accusé d’avoir commis des violences illégitimes sur des manifestants. Le désormais ex-collaborateur d’Emmanuel Macron a depuis été mis en examen à deux reprises.

Sollicité par 20 minutes, un porte-parole du parti a refusé d’indiquer si la compagne d’Alexandre Benalla était toujours l’une de leur employée.

Réfugiée chez un proche

Myriam B. a été entendu par les enquêteurs le 28 septembre dernier, après deux mois d’investigations pour retrouver sa trace. La jeune femme née en 1985 s’était réfugiée chez un proche. Lors de cette audition, la compagne d’Alexandre Benalla s’était présentée comme un « agent administratif actuellement en congé maladie », refusant par la même occasion de donner le nom de son employeur.

L’audition de Reynald C., un agent de sécurité d’En marche, auditionné le 13 septembre avait révélé qu’Alexandre Benalla ne venait que « très rarement » au siège de LREM, depuis son emploi à l’Élysée.


L’agent de sécurité avait toutefois indiqué que le collaborateur d’Emmanuel Macron était venu déposer « l’arrêt de travail de sa compagne », Myriam B., comme le raconte le quotidien.