La Défense : Opération de police au centre commercial des 4 Temps après le signalement d’un homme armé


Le centre commercial des 4 temps de La Défense a été évacué avec un maximum de précautions. (capture écran vidéo @lhistoriquepsg)

Une opération de vérifications des forces de l’ordre s’est déroulée dans le quartier de La Défense (Hauts-de-Seine) ce mardi matin. Le signalement d’un homme armé est à l’origine de ces mesures de sécurité.

Fin de notre direct. Merci de nous avoir suivis. Recevez nos alertes en direct avec l’appli Actu17 pour smartphone.

12h45. « La prospection des lieux se termine. Le dispositif va être levé », annonce la préfecture de police sur Twitter. Aucun suspect n’a été interpellé.

12h33. Les recherches sont toujours en cours dans le secteur de l’esplanade de La Défense et ne sont pas terminées nous indique une source policière. Les policiers du GSO notamment poursuivent leur recherches.

12h00. Le centre commercial des 4 Temps n’a pas été entièrement évacué. De nombreux clients ont été confinés dans les magasins par mesure de sécurité.

11h15. L’alerte a été donnée vers 09h30 ce mardi matin après un appel au « 17 ». Un homme portant une arme longue de type fusil d’assaut a été aperçu dans la rue, passant notamment à proximité d’un hôtel de La Défense. Ce dernier portait également un sac à dos de type militaire. Une description qui a été confirmée par des images de vidéosurveillances précise une source policière.

La police a rapidement pris la décision d’évacuer le secteur du centre commercial des 4 Temps situé à proximité et un large périmètre de sécurité a été mis en place. Les stations de métro et de RER ont également été fermées au public. Les personnes se trouvant dans les bâtiments situés sur l’esplanade sont confinés par mesure de sécurité.

Les policiers du Groupe de soutien opérationnel (GSO) de la Compagnie de sécurisation et d’intervention de Paris (CSI 75) ont été déployés sur place et le RAID a été mis en alerte. Pour l’heure, le suspect n’a pas été retrouvé et on ne sait pas si son arme était véritable.