La Police Nationale demande à Google de supprimer un photomontage d’Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron (Frederic Legrand - COMEO / Shutterstock)

Les demandes de ce type, formulées par les enquêteurs de la Sous-Direction de Lutte contre la Cyber-criminalité, concernent en général des images en rapport avec des faits de terrorisme.


Cette fois-ci, la Police Nationale a demandé à Google de retirer une image… d’Emmanuel Macron. C’est en date du 14 janvier dernier que la demande a été formulée auprès de la firme américaine, rapporte le magazine spécialisé en informatique Next INpact. Son objet est une demande de retrait d’un photomontage du Président de la République, publié sur le réseau Google+.

Emmanuel Macron grimé en Pinochet

Le photomontage au centre des attentions est tiré d’un original datant de 1973 où figure le général Pinochet, peu après son coup d’Etat au Chili. Sur cette photographie prise par Chas Gerretsen, un photographe néerlandais de l’agence Gamma, le dictateur est entouré de ses plus proches partisans. Le contexte historique est dramatique : « plus de 3 200 morts et disparus, plus de 38 000 torturés, des dizaines de milliers d’arrestations de dissidents », commente l’agence.

L’image fait le buzz

Le photomontage visé par la demande de suppression, quant à lui, fait apparaître Emmanuel Macron en lieu et place d’Augusto Pinochet. Il s’y trouve entouré du Premier ministre Edouard Philippe et du Ministre de l’Intérieur Christophe Castaner. Cette tentative de suppression en catimini a finalement entraîné un « effet Streisand », provoquant l’inverse des intentions initiales de la Place Beauvau : le photomontage est devenu viral sur les réseaux sociaux.