Meurthe-et-Moselle : Il menace de tirer sur «une personne haut placée» lors du déconfinement, le RAID l’interpelle


Un homme de 34 ans a été interpellé dans la résidence de l’Espérance, à Laxou. (capture écran Google)

Un homme a été interpellé par les policiers du RAID et du Service régional de police judiciaire (SRPJ) de Nancy ce dimanche matin à Laxou (Meurthe-et-Moselle). Une arme à feu de calibre 9 mm a été découverte chez le suspect bien connu de la justice.

Une opération de police a débuté à 6 heures ce dimanche matin au 104 rue Émile-Zola à Laxou raconte L’Est Républicain. Il s’agit de la « résidence de l’Espérance », un immeuble qui héberge un public en difficultés sociales, par l’intermédiaire de l’Association régionale pour le logement et l’insertion par l’activité (ARELIA). Le bâtiment abritait jadis une clinique.

Les policiers du RAID et du SRPJ sont venus interpeller un homme de 34 ans au petit matin. Il y a quelques jours, ce dernier a tenu des propos très inquiétants sur les réseaux sociaux. Il aurait annoncé que « lors du déconfinement », « il allait utiliser une arme contre une « personne haut placée » » a expliqué François Pérain, le procureur de la République de Nancy.

Il faisait l’objet d’une interdiction judiciaire de détenir des armes

Lors de la perquisition, les enquêteurs ont découvert un pistolet de calibre 9 mm, alors que le mis en cause fait l’objet d’une interdiction judiciaire de détenir des armes. Pour expliquer ses propos sur les réseaux sociaux, le trentenaire a évoqué « un délire », précise le magistrat.

Le suspect a été placé en garde à vue pour « détention non autorisée d’arme par personne déjà condamnée ; détention d’arme malgré interdiction judiciaire ; provocation à la commission d’un crime ou délit par moyen de communication électronique ».


L’homme va aussi faire l’objet d’une expertise psychiatrique. Si l’examen n’apporte pas de nouveaux éléments, le mis en cause devrait être jugé dans le cadre d’une comparution immédiate ce lundi, à l’issue de sa garde à vue. D’autre qualifications pourraient être retenues à son encontre entre temps a prévenu le procureur.