Le baron de la drogue Sophiane Hambli blessé et arrêté au Maroc

Sofiane Hambli fait l'objet d'une notice rouge d'Interpol. (capture écran)

Le baron de la drogue Sophiane Hambli, recherché par la justice en France, a été arrêté à Tanger (Maroc) en fin de semaine dernière. Blessé lors d’une violente agression, il a été retrouvé dans une clinique de la ville.

Fin de cavale pour Sophiane Hambli, 46 ans, considéré comme l’un des plus gros trafiquants de drogue français. Bien connu de la police et la justice après de nombreuses condamnations dans le cadre d’affaires liées aux stupéfiants, il a été arrêté ce samedi à Tanger au Maroc, après son admission dans une clinique de la ville. Ce baron de la drogue a été victime d’une agression à l’arme blanche d’après des médias locaux.

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), le principal corps de la police nationale du Maroc, a également communiqué au sujet de cette arrestation, sur Twitter. « Un citoyen français d’origine algérienne a été arrêté après être entré dans une clinique médicale pour se faire soigner à l’aide de faux documents d’identité allemands », peut-on lire dans un tweet daté de samedi après-midi, qui ne cite pas l’identité de Sophiane Hambli. « L’intéressé fait l’objet d’une enquête nationale dans des affaires de trafic international de drogue, et fait l’objet d’une enquête internationale de la justice française dans des affaires de trafic de drogue et de blanchiment d’argent ».

Ce samedi, les autorités françaises n’ont pas souhaité confirmer cette interpellation, une source judiciaire évoquant à Actu17 « des vérifications en cours ». Le baron de la drogue devrait être ramené en France dès que son état de santé le permettra.

Mis en examen puis laissé libre sous contrôle judiciaire

Sophiane Hambli, dont le prénom est parfois orthographié « Sofiane », a été mis en examen en novembre dernier des chefs de « tentative d’importation de stupéfiants et d’association de malfaiteurs afin de commettre un délit puni de 10 ans d’emprisonnement en état de récidive légale ». La justice le soupçonne d’avoir perçu pas moins de 2,5 millions d’euros pour organiser la logistique de l’importation de quatre tonnes de cannabis. Des accusations qu’il nie.

Originaire de Mulhouse, ce baron de la drogue avait été interpellé à Bordeaux (Gironde) puis placé en détention provisoire, avant d’être finalement remis en liberté sous contrôle judiciaire. La demande de son avocat, Me Hugues Vigier, qui avait contesté la décision de la justice d’envoyer son client en prison, avait abouti favorablement. Le parquet de Bobigny avait fait appel de cette décision de remise en liberté. La chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris avait alors délivré un mandat de dépôt à l’encontre de Sophiane Hambli, qui avait déjà disparu, violant son contrôle judiciaire. Il faisait depuis l’objet d’une notice rouge d’Interpol.

Sophiane Hambli est le personnage clef d’une enquête sur les pratiques de l’ex-patron de la lutte antidrogue François Thierry, qui avait conduit au remplacement de l’OCRTIS par l’OFAST (Office anti-stupéfiants), en 2019. Ce n’est pas la première fois que le multirécidiviste se lance dans une cavale. Il avait notamment été interpellé en 2004 en Espagne après son évasion l’année précédente de la prison de Metz. En 2009, c’est aussi en Espagne qu’il avait été interpellé alors qu’un tribunal français l’avait condamné par défaut à 18 ans de prison.