Interpellé en novembre puis laissé libre, le trafiquant Sofiane Hambli activement recherché


Sofiane Hambli fait l'objet d'une notice rouge d'Interpol. Il est activement recherché. (capture écran Interpol)

Mis en examen en novembre dernier dans une importante affaire de stupéfiants, Sofiane Hambli a été laissé libre sous contrôle judiciaire, avant de disparaître. Il fait désormais l’objet d’une notice rouge d’Interpol.

Sofiane Hambli est de nouveau en cavale. Cet homme de 45 ans, bien connu de la police et la justice après de nombreuses condamnations dans le cadre d’affaires liées aux stupéfiants, avait été mis en examen en novembre dernier des chefs de « tentative d’importation de stupéfiants et d’association de malfaiteurs afin de commettre un délit puni de 10 ans d’emprisonnement en état de récidive légale ». La justice le soupçonne d’avoir perçu pas moins de 2,5 millions d’euros pour organiser la logistique de l’importation de quatre tonnes de cannabis. Il nie les faits.

Le suspect, originaire de Mulhouse, avait été interpellé à Bordeaux (Gironde) par les enquêteurs de la brigade des stupéfiants de la direction régionale de la police judiciaire (DRPJ) de Paris, une semaine plus tôt. Il avait ensuite été placé en détention provisoire… avant d’être finalement laissé libre sous contrôle judiciaire.

En décembre dernier, son avocat, Me Hugues Vigier, avait en effet contesté la décision de la justice d’envoyer son client en prison, et a eu gain de cause. « Le juge d’instruction estime qu’il y a un commencement d’exécution parce que Sofiane Hambli aurait reçu 2,5 millions d’euros pour mettre en œuvre un projet d’importation de cannabis », a-t-il déclaré à l’époque, au Parisien. « Moi, je dis non. Ce n’est pas parce que son interlocuteur l’affirme qu’il aurait commencé à mettre en œuvre ce projet ».

Un mandat de dépôt le 22 mars

Le parquet de Bobigny avait alors fait appel de cette décision de remise en liberté. Le 22 mars, « la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris a décerné un mandat de dépôt à son encontre », a indiqué le parquet. Oui mais voilà, Sofiane Hambli a entre temps disparu et n’a donc pas respecté son contrôle judiciaire. Interpol a émis une notice rouge à son encontre ce mercredi.

Sofiane Hambli, dont le prénom est parfois orthographié « Sophiane », est le personnage central d’une enquête sur les pratiques de l’ex-patron de la lutte antidrogue François Thierry, qui avait conduit au remplacement de l’OCRTIS par l’OFAST (Office anti-stupéfiants), en 2019. Ce n’est pas la première fois que le multirécidiviste se lance dans une cavale. Il avait notamment été interpellé en 2004 en Espagne après son évasion l’année précédente de la prison de Metz. En 2009, c’est aussi en Espagne qu’il avait été arrêté alors qu’un tribunal français l’avait condamné par défaut à 18 ans de prison.