Le chanteur R. Kelly inculpé de 10 chefs d’accusation d’abus sexuel, dont certains sur mineurs.

R. Kelly le 27 décembre 2016 sur scène, à Atlanta. (photo Jamie Lamor Thompson / Shutterstock.com)

Le chanteur américain R. Kelly, 52 ans, a été inculpé aux États-Unis de 10 chefs d’accusation d’abus sexuel accompagné de circonstances aggravantes : trois des quatre victimes présumées sont des mineures.


Cela fait plusieurs décennies que le chanteur américain R. Kelly, Robert Sylvester Kelly de son vrai nom, connu notamment pour son titre « I Believe I Can Fly », est accusé d’agressions sexuelles. Dans cette nouvelle affaire, l’artiste va comparaître devant le tribunal de Chicago (Illinois).

Selon la procureure du comté, les faits présumés de sont déroulés entre 1998 et 2010. Quatre victimes sont concernées dont trois jeunes filles de 17 ans. Ces dernières étaient âgées de 13 à 16 ans au moment des faits.

Le chanteur qui était visé par un mandat d’arrêt s’est présenté de lui-même ce vendredi soir dans un poste de police de Chicago. Il a été immédiatement arrêté. R. Kelly sera présenté à un juge ce samedi après-midi a indiqué le porte-parole de la police de la ville, sur Twitter.

Jugé le 8 mars pour d’autres faits

De nouvelles accusations alors que le chanteur doit déjà comparaître le 8 mars prochain, au tribunal de Chicago, dans une affaire où il est accusé de relation pédophile.

Un avocat affirme être en possession de plusieurs vidéos

« Après 25 ans d’abus sexuels en série et d’agressions de filles mineures, il est temps pour R. Kelly de rendre des comptes » a écrit le très médiatique avocat américain Michael Avenatti, sur Twitter.

Ce dernier qui défend notamment l’actrice pornographique Stormy Daniels dans son litige l’opposant à Donald Trump, a affirmé il y a une dizaine de jours être en possession d’une vidéo où l’on voit R. Kelly avoir des relations sexuelles. Stormy Daniels a précisé avoir fait suivre « cette nouvelle preuve vidéo établissant la culpabilité » du chanteur à la procureure du comté de Cook.

L’avocat a également annoncé avoir transmis une seconde vidéo à la procureure et d’être sur le point d’en récupérer un troisième.

Acquitté en 2008

R. Kelly avait par ailleurs été inculpé en 2002 pour avoir filmé des actes sexuels entre lui et une jeune fille de 14 ans. Il avait finalement été acquitté en 2008.