Le Conseil d’État rétablit la liberté de manifester sur la voie publique


Illustration. (EQRoy / Shutterstock)

Le Conseil d’État rétablit le droit de manifester. L’institution publique avait été saisie ce jeudi par des syndicats, dont la CGT, et la Ligue des droits de l’Homme.

Le juge des référés estime que l’interdiction de manifester n’est pas justifiée par la situation sanitaire actuelle lorsque les « mesures barrières » peuvent être respectées.

Dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire instauré pour endiguer l’épidémie de coronavirus, l’article 3 du décret du 31 mai 2020 interdisait les rassemblements, réunions ou activités réunissant plus de dix personnes dans l’espace public.