Le dernier compagnon de la Libération, Hubert Germain, est décédé

Hubert Germain, le dernier compagnon de la Libération, le 12 novembre 2020. (photo Michel Euler/EPA/Newscom/Maxppp)

La ministre des Armées Florence Parly a annoncé ce mardi le décès d’Hubert Germain, le dernier compagnon de la Libération, à l’âge de 101 ans. Le président de la République Emmanuel Macron présidera la cérémonie d’inhumation du défunt le 11 novembre à l’Arc de Triomphe et au Mont Valérien.

Il était le dernier combattant français de la seconde guerre mondiale. Hubert Germain, 101 ans, est décédé ce mardi a annoncé la ministre des Armées Florence Parly, au Sénat. « Je voudrais d’abord vous informer du décès d’Hubert Germain, notre dernier compagnon vivant de la Libération. (…) C’est un moment important de notre histoire », a déclaré la ministre lors d’une audition devant la commission de la Défense du Sénat.

Hubert Germain était présent le 18 juin dernier pour commémorer, avec Emmanuel Macron, l’appel du général de Gaulle au Mont Valerien. Légionnaire pendant la Seconde Guerre mondiale, il avait notamment combattu en Égypte, en Italie, dans les Vosges ainsi qu’en Alsace. Hubert Germain avait été décoré par le général de Gaulle fin juin 1944.

1038 personnes seulement ont reçu le titre de compagnon de la Libération. L’Élysée a annoncé qu’Emmanuel Macron présidera deux cérémonies : la première « dans les prochains jours » aux Invalides et une seconde le 11 novembre prochain à l’Arc de Triomphe puis au Mont Valérien pour l’inhumation du dernier compagnon de la Libération.