Le frère d’Adama Traoré, Bagui, renvoyé aux assises pour «tentative d’assassinat» sur des membres des forces de l’ordre


Illustration. (Adobe Stock)

La chambre de l’instruction de la cour d’appel de Versailles a ordonné le renvoi de Bagui Traoré devant une cour d’assises pour tentative d’assassinat sur personnes dépositaires de l’autorité publique.

Le frère d’Adama Traoré, Bagui, est soupçonné d’avoir tenté de tuer des membres des forces de l’ordre, au cours des violents affrontements dans le Val-d’Oise en juillet 2016. Les faits étaient survenus après la mort d’Adama Traoré, décédé le jour de ses 24 ans, peu après son interpellation. 13 policiers et gendarmes avaient été blessés par arme à feu lors de ces violences urbaines.

Bagui Traoré avait été mis en examen en mars 2017 pour tentative d’assassinat sur personnes dépositaires de l’autorité publique. Âgé de 27 ans, il avait finalement été renvoyé devant un tribunal par un juge d’instruction, mais pour des qualifications moins graves de violences volontaires. Le parquet de Pontoise avait fait appel de cette décision.

La chambre de l’instruction de la cour d’appel de Versailles a finalement ordonné ce mardi le renvoi devant une cour d’assises du mis en cause pour « tentative d’assassinat ». Bagui Traoré doit être jugé avec cinq autres suspects mais ces derniers ont cinq jours pour se pourvoir en cassation.

Déjà condamné à plusieurs reprises

De son côté, la famille dénonce « un acharnement judiciaire ». Bagui et trois autres de ses frères ont été écroués depuis 2016. Le jeune homme de 27 ans a notamment été condamné pour trafic de stupéfiants mais également à 30 mois de prison pour une série d’extorsions et d’escroqueries sur des personnes vulnérables, entre 2015 et 2016.


Ce dernier était recherché par les forces de l’ordre le 19 juillet 2016, le jour où son frère Adama a pris la fuite avant d’être rattrapé par les gendarmes, dans une villa de Beaumont-sur-Oise. Il était décédé peu après son arrivée à la caserne de gendarmerie de Persan. L’enquête concernant le décès d’Adama Traoré est toujours en cours.