Le groupe terroriste État islamique revendique l’attaque de Vienne


Illustration. (VOA / wikimedia)

Le groupe État islamique (EI) revendique ce mardi soir l’attaque de Vienne en Autriche dans laquelle au moins quatre personnes ont été tuées. 22 autres personnes ont été blessées.

24 heures après l’attentat qui a coûté la vie a quatre personnes selon le dernier bilan officiel, Daech revendique l’attaque sanglante. L’assaillant qui a été tué par la police est qualifié de « soldat du Califat ».


Le groupe terroriste a par ailleurs diffusé une photo de l’assaillant. Jusqu’ici, seule la photo publiée sur le compte Instagram du tueur était visible. Sa bouche était floutée, ce qui n’est pas le cas sur cette nouvelle image. Un élément qui a très vraisemblablement pour but de démontrer qu’il y a bien eu une connexion entre l’auteur de l’attaque et l’EI.

En outre, Daech a diffusé ce mardi soir la vidéo de revendication du terroriste dans laquelle il fait allégeance à l’organisation terroriste, en arabe.

Neutralisé neuf minutes après le début de l’attaque

Le terroriste, qui se nommerait Kurtin S., a débuté son périple meurtrier à 20 heures dans les rues de Vienne, ouvrant le feu sur des passants au hasard, notamment avec un fusil d’assaut de type Kalachnikov et une arme de poing. Il a été abattu par la police à 20h09 ont indiqué les autorités autrichiennes.

Âgé de 20 ans, il était déjà connu de la justice du pays et avait été condamné en avril 2019 à 22 mois de prison pour avoir tenté de rejoindre l’EI en Syrie. Il avait été arrêté en Turquie puis renvoyé en Autriche. A ce stade des investigations, il n’y a aucune indication montrant qu’il y avait un ou plusieurs autres assaillants lors de cet attentat a expliqué ce mardi après-midi le ministre de l’Intérieur autrichien, Karl Nehammer.