Le président haïtien Jovenel Moïse assassiné par un commando à son domicile


Le président Jovenel Moïse, le 13 mai 2021. (photo wikimedia)

Le président haïtien Jovenel Moïse, 53 ans, a été assassiné dans la nuit de mardi à mercredi par un commando, dans sa résidence privée.

L’annonce a été faite par le Premier ministre dans un communiqué. Le président haïtien Jovenel Moïse a été assassiné dans la nuit de mardi à mercredi par des hommes armés, dans sa résidence située à Pétion-Ville, en périphérie de Port-au-Prince.

« Vers une heure du matin, dans la nuit du mardi 6 au mercredi 7 juillet 2021, un groupe d’individus non identifiés, dont certains parlaient en espagnol, ont attaqué la résidence privée du président de la République et ainsi blessé mortellement le chef de l’État », peut-on lire dans ce communiqué. La Première Dame a été blessée par balle et conduite à l’hôpital.

« Condamnant cet acte odieux, inhumain et barbare », le Premier ministre appelle « la population au calme » et assure que « la situation sécuritaire du pays » est « sous contrôle ».

Jovenel Moïse avait été élu président en 2016 et avait pris ses fonctions le 7 février 2017. Pays des Caraïbes et nation la plus pauvre du continent américain, Haïti est particulièrement touchée par l’insécurité, notamment par des enlèvements contre rançon, menés par des gangs.

Le président haïtien faisait face à une vive défiance d’une partie de la population, étant accusé d’inaction face à la crise. En février dernier, les autorités avaient annoncé qu’elles avaient déjoué une tentative de coup d’État.