Le réseau francilien trafiquait des cigarettes et des vêtements de contrefaçon, cinq interpellations


Les policiers ont mis la main sur 2553 cartouches de cigarettes.

Cinq membres de ce réseau ont été interpellés mercredi à Paris et dans sa banlieue par les enquêteurs du Xe arrondissement de Paris. Ils ont été placés en garde à vue et les forces de l’ordre ont fait une belle saisie.

Coup de filet mené mercredi par les enquêteurs du commissariat du Xe arrondissement de la capitale, dans les 18e et 19e arrondissement ainsi qu’au Pecq (Yvelines), à Sevran (Seine-Saint-Denis) et à Gonesse (Val-d’Oise). Cinq personnes ont été interpellées. Des cigarettes et vêtements de contrefaçon ont été saisis.

Les forces de l’ordre ont interpellé trois suspects rue de Boucry à Paris (XVIIIe) et deux autres au Pecq (Yvelines). Les perquisitions menées dans des boxes leur ont permis de mettre la main sur 2553 cartouches de cigarettes, dix cartons de vêtements de sport contrefaits, ainsi que sur 33 276 euros et 1555 livres sterling en numéraire (soit environ 1811 euros, ndlr).

Des boxes transformés en logements

Par ailleurs, les policiers ont constaté que dans ces garages du XVIIIe arrondissement, de nombreux boxes avaient été transformés en logements qui étaient habités par des membres de la communauté afghane. Deux migrants, dont un mineur, ont été pris en charge par les policiers de la sous-direction de la lutte contre l’immigration irrégulière (SDLII). Les cinq suspects ont été placés en garde à vue dans les locaux parisiens de la section de lutte contre l’économie souterraine.

L’enquête avait été initiée par les policiers de la brigade territorial de contact (BTC) du Xe arrondissement, avec l’appui de la brigade des enquêtes d’initiatives (BEI) du commissariat.