Les agressions contre les sapeurs-pompiers en forte hausse en 2018


Illustration. (Shutterstock)

3411 sapeurs-pompiers ont déclaré avoir été agressés l’an dernier. Un chiffre en nette hausse qui représente une augmentation de 21%.

Ils sont de plus en plus nombreux a être agressés alors même que leur métier est de sauver. En 2018, l’augmentation des agressions contre les sapeurs-pompiers en France est de 21% selon une note de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP). Ils sont 3411 a avoir été victimes d’une agression l’an passé, contre 2813 en 2017.

Sur les 3411 pompiers agressés, 2241 ont déposé plainte soit 66% d’entre eux. Au total, 1424 jours d’arrêt de travail ont été délivrés suite à ces agressions.

Il y a dix ans, 899 agressions avait été recensées

Un chiffre qui représente 7 pompiers agressés pour 10.000 interventions. Depuis 2008, la hausse est constante indique l’ONDRP. Il y a dis ans, seuls 899 soldats du feu avaient été victime d’une agression.

« L’augmentation du nombre de déclarations d’agressions peut être due à une augmentation des actes de violences, à une meilleure remontée des informations, à un abaissement du seuil d’acceptabilité des violences ou à une sensibilisation des autorités hiérarchiques sur la nécessité de mieux déclarer les faits », précise l’ONDRP.


48% d’agressions en plus à Paris

D’autre part, 450 véhicules de pompiers ont été endommagés en 2018. 55% des pompiers agressés l’an passé sont des professionnels alors que ces derniers ne représentent que 17% des effectifs au total.

A Marseille et dans l’agglomération parisienne où les sapeurs-pompiers sont des militaires, l’augmentation est respectivement de 18% et 48%.