Les policiers visés par des jets de cocktails Molotov et des tirs de mortiers en région parisienne durant la nuit


Une voiture de police sérigraphiée a été endommagée par un pavé à Vitry-sur-Seine la nuit dernière. (DR)

Les policiers ont de nouveau été pris pour cible dans la nuit de jeudi à vendredi en région parisienne, notamment par des tirs de mortiers mais également par des jets de cocktails Molotov. Un homme a été interpellé à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), deux autres à Évry (Essonne).

Des incidents ont été signalés la nuit dernière en région parisienne, notamment en Seine-Saint-Denis et dans les Hauts-de-Seine où un hélicoptère avait été déployé, même s’ils ont été nettement moins nombreux que les nuits précédentes.

Peu avant minuit dans la cité du Luth à Gennevilliers (Hauts-de-Seine), deux équipages de CRS venus en renfort pour faire face aux violences urbaines, ont été soudainement pris pour cible par le jet de deux cocktails Molotov. Plusieurs individus les auraient lancés à partir du toit de la tour Léonard de Vinci. Les engins incendiaires n’ont toutefois pas atteint leur cible.

Des vérifications ont été effectuées dans le bâtiment mais aucun suspect n’a pu être interpellé, ils avaient déjà quitté les lieux. Des objets qui auraient servi à la confection de ces cocktails Molotov ont toutefois été saisis indique une source policière. Peu après, deux véhicules ont été détruits par un incendie volontaire dans la cité Brenu.

Vers la même heure à Aulnay-sous-Bois, des effectifs de la police municipale ont été visés par des tirs de mortiers d’artifice sur leur véhicule, par plusieurs agresseurs. Une patrouille de police nationale est arrivée rapidement en renfort et l’un des auteurs présumés, âgé de 20 ans, a été interpellé. L’homme s’est rebellé et a blessé un policier à une main lors de son arrestation. Il a été placé en garde à vue.


Trois cocktails Molotov lancés sur une patrouille de police

Situation similaire à Nanterre. Vers minuit, une patrouille de police en voiture sérigraphiée a été la cible d’un jet de trois cocktails Molotov, à hauteur du rond point des Rosiers, dans le quarter des Fontenelles.

L’un s’est enflammé sur le véhicule de police, qui a été légèrement endommagé. Les trois agresseurs présumés qui avaient le visage dissimulé ont réussi à prendre la fuite.

Des barricades incendiées et des jets de pavés à l’arrivée des policiers à Vitry

Dans le Val-de-Marne, à Vitry-sur-Seine, les forces de l’ordre ont été confrontées à ce qui pourrait être un guet-apens. Des individus avaient placé des barricades au milieu de la chaussée sur l’avenue Youri Gagarine, en se servant de conteneurs poubelles. Un bus RATP qui passait par là s’est retrouvé bloqué vers 2 heures du matin, et la police a été alertée.

Une fois sur place, les fonctionnaires ont été victimes de jets de pavés sur leur véhicule, l’un a brisé une partie du pare-brise. Un cocktail Molotov a également été lancé sur les forces de l’ordre. En outre, les renforts de police ont aussi essuyé des jets de projectiles. Les auteurs de cette attaque ont pris la fuite.

De nouveaux tirs de mortiers sur le commissariat de Champigny

Une heure plus tard, à Champigny-sur-Marne, le commissariat a été la cible de tirs de mortiers, comme la nuit dernière. Les policiers ont répliqué par des tirs de lanceurs de balles de défense (LBD). Aucune interpellation n’a pu être réalisée.

D’autre part, la police municipale d’Évry (Essonne) a été la cible de tirs de mortiers vers 22h30. Les policiers ont utilisé leurs LBD pour se défendre et deux suspects ont pu être interpellés.

Dans les Yvelines, la nuit a été bien plus calme que les précédentes. Les policiers ont néanmoins reçu des jets de projectiles à Carrières-sous-Poissy en début de soirée, leur véhicule a été endommagé. Même chose à Montigny-le-Bretonneux vers 23 heures, où un véhicule de la police municipale a eu une vitre brisée.