Les pompiers de Paris publient l’enregistrement d’un appel d’urgence et sollicitent les «bons samaritains»


Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, les sapeurs-pompiers de Paris livrent le témoignage d'un opérateur du 18. (capture vidéo BSPP)

La brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) a publié le témoignage d’un opérateur du « 18 » entrecoupé d’enregistrements d’un appel d’urgence pour un malaise cardiaque en pleine rue.

Elle marque les esprits. Une séquence vidéo de 3 minutes, publiée par les pompiers de Paris sur les réseaux sociaux, montre en partie l’envers du décor de leur centre opérationnel recevant les appels d’urgence au « 18 » et au « 112 ». Une manière de promouvoir l’application « Staying Alive » et de sensibiliser le public à l’intervention s’il venait à être témoin d’un arrêt cardiaque.

Dans un tel cas, sans geste de réanimation, quatre minutes sans oxygène suffisent au cerveau pour subir des lésions irréversibles.

« Aidez-nous à sauver des vies en devenant bon samaritain »

« Aidez-nous à sauver des vies en devenant bon samaritain ». C’est le message qu’ont voulu faire passer les pompiers de paris au travers de cette communication. L’application « Staying Alive », en plus de lister la localisation des défibrillateurs, permet en effet « à toute personne formée aux gestes de premiers secours d’aider à sauver une vie en étant alerté en cas d’arrêt cardiaque à proximité », est-il précisé sur son site officiel.

Un moyen pour le public de passer du rôle de spectateur à celui d’intervenant, et de sauver des vies.