L’homme qui avait poignardé à mort 2 mères de famille à Pantin condamné à 20 ans de réclusion


Illustration. (Shutterstock)

Jugé cette semaine pour le meurtre de deux mères de famille à Pantin (Seine-Saint-Denis) en juillet 2016, Anwar G. a été condamné ce jeudi à 20 ans de réclusion criminelle.

Chrystelle et Amelle, deux mères de famille âgées de 31 ans, habitaient dans la cité des Courtillières à Pantin. Elles ont été tuées par un homme de 54 ans en juillet 2016 qui leur a porté respectivement six et huit coups de couteau. Des meurtres particulièrement violents.

Peu avant le crime, les deux victimes s’étaient dirigées au domicile d’Anwar G. afin d’avoir des explications. La fille âgée de 9 ans de l’une des deux mères de famille avait confié avoir subi des « attouchements » de la part de l’accusé. Ce dernier a affirmé à la barre avoir été roué « de coups de pied, de coups de poing ». Expliquant qu’il voulait se « défendre », il aurait saisi un couteau dans la cuisine, poignardant à mort les deux victimes.

Une réaction sans « aucune proportion » pour l’avocat général, qui a précisé qu’elles « n’allaient pas le tuer, c’est une certitude ». L’accusé qui a reconnu le double meurtre avait présenté un comportement troublant lors de son interpellation, peu après les faits.

« Le détachement, l’indifférence et la froideur » de l’accusé

L’homme s’était inquiété de ne pas pouvoir regarder la finale de l’Euro 2016 de football qui se déroulait le soir du drame et avait également complimenté une policière, comparant cette dernière à une actrice de la série « Plus belle la vie » explique BFMTV. L’avocat général a d’autre part souligné « le détachement, l’indifférence et la froideur » de l’accusé.


30 années de prison avaient été requis (la peine maximale) à l’encontre de l’accusé qui a écopé de 20 ans de réclusion criminelle devant la cour d’assises de Seine-Saint-Denis.