L’IGPN annonce la création d’un comité d’évaluation de la déontologie policière


Illustration. (PhotoPQR/Maxppp)

Un comité d’évaluation de la déontologie policière va voir le jour a annoncé la directrice de l’Inspection générale de la police nationale (IGPN), Brigitte Julien.

Le lancement est prévu pour janvier. Un comité d’évaluation de la déontologie policière au sein de l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) va être créé a annoncé sa directrice, Brigitte Julien, ce jeudi. Cette dernière était auditionnée par la mission d’information de l’Assemblée nationale sur l’évolution des formes de racisme et de discrimination.

Brigitte Julien a également précisé qu’elle avait reçu une lettre de mission en ce sens de la part du ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin. La directrice de l’IGPN a indiqué que le comité serait composé de différentes personnalités : « Un journaliste, deux magistrats, un avocat, une personnalité désignée par le conseil économique, social et environnemental, le Défenseur des droits ». Un membre d’Amnesty International pourrait également en faire partie a-t-elle ajouté. La composition du comité sera annoncé par un décret du ministre de l’Intérieur.

« Un gros travail de réflexion » concernant les contrôles d’identité

La mission de ce comité sera de « travailler sur des dossiers de fond comme les contrôles d’identité, l’usage des armes… », a expliqué Brigitte Julien au cours de son intervention, ajoutant que c’était « une façon d’ouvrir l’IGPN sur l’extérieur ». D’autre part, la fonctionnaire a estimé nécessaire « un gros travail de réflexion » concernant les contrôles d’identité, car leur « finalité interroge ».

Une annonce qui a irrité le syndicat Alliance Police Nationale. « Collègues, le message est clair et net, le problème de la France ce n’est pas les délinquants, les dealers, les criminels, les terroristes, c’est vous ! », a lancé l’organisation dans un tract.