Lille : Un an de prison ferme pour un homme qui a renversé un policier le soir de la victoire de l’Algérie


Illustration. (Shutterstock)

Un policier a été renversé à Lille (Nord) par le conducteur d’une voiture, après la victoire de l’Algérie à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), le 19 juillet dernier. L’homme a été condamné à une peine de 18 mois de prison, dont 6 mois avec sursis ce lundi.

Les faits s’étaient déroulés lors des scènes de liesse à Lille, le soir du 19 juillet, alors que l’Algérie venait de remporter la CAN, en battant le Sénégal.

Vers 23h30 sur le boulevard Victor-Hugo, deux policiers ont voulu procéder au contrôle d’une Renault Twingo avec quatre occupants, dont deux jeunes femmes sortant à moitié par les fenêtres explique La Voix du Nord. L’un des policiers a demandé au conducteur de s’arrêter et s’est approché. Il a placé son bras dans l’habitacle mais le chauffeur a redémarré, faisant chuter le fonctionnaire au sol.

Ce dernier a heureusement été protégé par son casque. Quant au conducteur, il en a profité pour prendre la fuite. Le policier souffre de douleurs aux cervicales et de migraines régulières selon son avocat Me David-Franck Pawletta.

Déjà condamné à neuf reprises

Le chauffard a été interpellé plus tard et placé en détention provisoire jusqu’à son procès qui s’est tenu ce lundi, au tribunal correctionnel de Lille. Âgé de 24 ans, le prévenu avait déjà été condamné à neuf reprises par la justice.


Il était poursuivi pour « violences volontaires envers une personne dépositaire de l’autorité publique », « refus d’obtempérer », « usage de cannabis » et « défaut de permis de conduire ».

Maintenu en détention

Pour sa défense, Sid E. a expliqué à la barre qu’il n’avait « jamais voulu écraser ce policier ». « Je n’ai pas vu qu’il était tombé », a-t-il ajouté. Le prévenu a été condamné à 18 mois de prison dont 6 mois avec sursis, et mise à l’épreuve. Il a été de nouveau écroué.