Loire : Des agressions en série visant des femmes et un viol à Riorges, un suspect interpellé


Illustration. (Adobe Stock)

Un homme est accusé d’avoir commis une dizaines d’agressions sur des femmes en quelques semaines, à Riorges, près de Roanne (Loire). L’une des victimes a été violée. Les policiers ont interpellé un suspect ce mardi après-midi.

C’est un dossier prioritaire pour la police et le parquet. « Nous mettons tous les moyens à notre disposition pour identifier et interpeller cet homme qui a visiblement un sentiment de toute puissance et d’impunité, en commettant deux à trois tentatives d’agression par semaine sur cette commune », a indiqué ce lundi le procureur de la République de Roanne, cité par 20 minutes. Dans cette enquête, un suspect a été interpellé ce mardi vers 17 heures, à son domicile.

Depuis la mi-novembre, près d’une dizaine de femmes ont été agressées par le même homme à Riorges. Il a extorqué de l’argent à ses victimes, parfois sous la menace d’un couteau. A chaque fois, l’agresseur s’est introduit par une porte arrière de la voiture dans laquelle se trouve une femme seule et l’a menacée pour la voler.

L’une des victimes a été violée

Le 16 décembre dernier, une femme d’une trentaine d’années a été agressée avec le même mode opératoire avant d’être violée. L’auteur l’avait au préalable forcée à conduire jusqu’à un endroit à l’abri des regards. Le procureur a déclaré qu’un « pallier très grave avait été franchie » suite à cette agression.

« Cagoulé et ganté, parfois porteur d’un couteau de cuisine, il agit systématiquement une fois la nuit tombée ou avant le lever du jour », a indiqué le magistrat, invitant dans le même temps les femmes à faire très attention dans le secteur, en prenant soin de fermer les portes de leur voiture. L’agresseur est parvenu à échapper à la police à deux reprises. Décrit comme jeune et sportif, il connaîtrait visiblement très bien la ville.

Le suspect interpellé vers 17 heures serait l’homme recherché activement par la police depuis plusieurs jours. Il a été placé en garde à vue et les enquêteurs vont pouvoir l’interroger longuement. Le procureur a prévu de communiquer de nouveau ce mercredi au sujet de cette affaire.