Loiret : Un homme condamné après s’être filmé hilare et chantant devant sa victime battue à mort


Illustration. (Shutterstock / DedMityay)

Un jeune homme était jugé par la cour d’assises du Loiret, ce jeudi, pour le meurtre d’un trentenaire commis dans des circonstances très particulières.

Devant la cour, l’accusé âgé de 23 ans n’a pas pu trouver les mots pour expliquer les raisons qui l’ont poussé à tuer un homme en 2018, tout en se filmant. Ce jeudi, la cour d’assises du Loiret a condamné le jeune homme au terme de deux jours d’audience, relate La République du Centre.

Le 19 avril 2018, l’accusé se trouvait dans un appartement, situé au premier étage d’un immeuble de Bonny-sur-Loire (Loiret), avec un homme de 38 ans et sa compagne. D’après les explications du jeune homme, peu après 4 heures du matin, une altercation aurait éclaté sur fond d’alcool avec le trentenaire, car la compagne de ce dernier avait échangé un baiser avec lui.

Il chante « Bella ciao » devant le corps de la victime

Les coups avaient succédé aux paroles et le jeune homme s’était déchaîné sur sa victime jusqu’à sa mort. Puis il s’était filmé devant cet homme qui gisait au sol avec le visage en sang, d’abord en hurlant de colère, puis hilare et chantant « Bella ciao ». La vidéo diffusée à l’audience atteste de cette scène surréaliste, que l’accusé s’est interdit de regarder.

Au moment du drame, c’est lui-même qui avait alerté les secours et leur avait déclaré « Je l’ai éclaté. Je l’ai mis en sang. Je lui ai tout pété ! », indique Le Parisien. Lors de son interpellation, il présentait une alcoolémie de 1,30 g/l dans le sang et sa victime 3,07 g/l.


Par ailleurs seule témoin de ce crime, la compagne du trentenaire est décédée en mai dernier. Alors que l’avocate générale avait requis 12 ans de réclusion criminelle contre lui, le jeune homme a été condamné à 11 ans de prison.